Accueil » À la une » Des entreprises touristiques francophones mettent en place de nouvelles activités pour attirer un tourisme local

Des entreprises touristiques francophones mettent en place de nouvelles activités pour attirer un tourisme local

 Depuis mars 2020, les entreprises touristiques yukonnaises sont sévèrement touchées par les restrictions relatives aux voyages internationaux et nationaux. Malgré tout, elles ne se laissent pas abattre. Au contraire, elles se réinventent pour capter l’attention de la population yukonnaise et elles développent de nouveaux projets pour s’adapter à cette période délicate. Voici le portrait de trois d’entre elles.

Into the Wild Adventures, situé au kilomètre 3 de Fish Lake Road, accueille petits et grands. Ici, on peut voir Marine Gastard et sa fille Nola, dans un parc du chenil. Photo : Kelly Tabuteau

 

 

Into the Wild Adventures : une école d’apprentissage de conduite de traîneau

Menée par Marine Gastard, l’entreprise Into the Wild Adventures, créée en 2016, proposait habituellement des sorties en traîneau à chiens, qui duraient d’une demi-journée à des séjours allant de deux à cinq jours. De nombreux clients de Colombie-Britannique (C.-B.) faisaient encore le déplacement au début de novembre 2020, mais la fermeture de la bulle Yukon-C.-B. a chamboulé le carnet de réservation de l’entreprise.

La meneuse de chiens a rebondi rapidement pour s’adapter à la situation : « Cela faisait quelque temps que je pensais à me diversifier, en transmettant ma passion à des enfants. Par moment, je ressentais une certaine lassitude à faire tous les jours les mêmes tours. La pandémie m’a donc permis de passer le cap, notamment grâce à la subvention du programme Elevate. »

Ce programme, proposé par Tourism Industry Association of the Yukon (TIAY) en partenariat avec l’Université du Yukon, Yukon First Nations Culture & Tourism Association (YFNCT) et Wilderness Tourism Association of the Yukon (WTAY), est destiné aux entreprises touristiques du Yukon adaptant leurs activités, soit en modifiant celles déjà existantes, soit en créant de nouvelles.

La subvention ainsi obtenue permettra à Marine Gastard de s’équiper en traîneaux pour enfants : « L’idée est de proposer des cours évolutifs aux enfants pour qu’ils acquièrent, à chaque séance, de nouvelles compétences comme apprendre à se tenir sur un traîneau, participer à la vie de chenil, mettre les harnais aux chiens, puis conduire son propre attelage. »

Si le format de ces séances n’est pas encore définitif, plusieurs options sont envisagées. « Selon l’intérêt, je pourrais offrir un cours de 15 h 30 à 17 h 30, juste après l’école, pour les enfants de 6 ans et plus, avec un tarif à la séance, un forfait de six cours ou alors une planification sur toute la saison hivernale. Je pense également proposer des camps de jour pour les semaines de relâche », affirme Mme Gastard. Pour l’instant, elle offrira des séances d’initiation aux enfants, avec ou sans leurs parents, dès la mi-février. intothewildadventures.ca | 867 336-0121

 

Yu’Ski Expeditions : des séances d’initiation au ski de randonnée nordique

Jeune entreprise créée en janvier 2020 par Raphaëlle Couratin et Fabien Cayer-Barrioz, les activités de Yu’Ski Expeditions s’adressent aux adeptes du ski de fond, notamment à ceux du ski de randonnée nordique (SRN). À l’inverse du ski de randonnée alpin, le but du SRN est d’évoluer sur des terrains vallonnés ; ce sport est donc idéal pour faire de grandes traversées.

Les expéditions proposées par le couple franco-canadien attiraient alors une clientèle européenne francophone pour des séjours itinérants de sept à dix jours. « Nous souhaitons maintenant nous ouvrir au public local pour proposer à la communauté des activités de plein air qui sortent de l’ordinaire, tout en partageant notre passion du Grand Nord et des chiens », explique Raphaëlle Couratin.

Les longs voyages en SRN ont donc fait place aux leçons à la demi-journée ou à la journée pour développer la technique propre au SRN. « Nous aimerions offrir des séances progressives : d’abord du ski de fond classique hors traces, puis l’introduction des skis de randonnée nordique, puis la pulka et éventuellement un chien ; dans le but d’amener nos clients à partir deux jours, une nuit avec nous », ajoute Mme Couratin.

La touche particulière de Yu’Ski Expeditions, c’est de mettre en avant la langue française dans leurs activités, en immergeant les clients, sans toutefois les forcer si l’envie n’est pas présente. « Nous avons proposé des camps aux jeunes de mon école, l’École Montessori, l’été dernier pour qu’ils gardent un contact avec moi, mais surtout avec le français. Yu’Speak French Immersion Outdoors était né et nous aimerions continuer dans cet esprit de transmission de notre langue », déclare-t-elle.

Le SRN est accessible chez Yu’Ski Expeditions, dès 7 ans. yukon-ski-nordic-expeditions.ca | 867 336-8284

 

Yukon Shinevalley Expeditions : des sorties de deux jours en traîneau à chiens

Voilà sept ans que Véronique Boileau et Pierre Fournier ont démarré leur entreprise Yukon Shinevalley Expeditions. À cheval ou en traîneau à chiens, le couple offrait des séjours itinérants de dix jours aux touristes européens. L’annonce de la fermeture des frontières internationales en mars 2020 a brutalement mis fin à leurs activités.

Pour que leur entreprise survive à la pandémie, Mme Boileau et M. Fournier se sont donc réorientés vers des formules de deux jours et une nuit, destinées davantage à la population yukonnaise. Si les réservations estivales ont été bon train, celles hivernales se font encore timides, mais le couple garde espoir : « Il fait sombre, les gens se font tranquillement à l’idée que l’hiver s’installe. Puis, de toute façon, tout le monde sait bien que février et mars sont les mois privilégiés pour des sorties en traîneaux. »

Ce changement de cap modifie toute la logistique des campements. Véronique Boileau confie : « Avant, nous étions en itinérance et plusieurs familles pouvaient dormir dans une même tente prospecteur. Avec la COVID-19, nous devons avoir une tente par bulle sociale, ce qui signifie plus de matériel à transporter. Nous avons donc pris la décision d’installer un camp fixe à la fin du lac Fish pour permettre plus de confort à nos clients. »

Avec une équipe de cinq à six chiens, les conducteurs et les conductrices de traîneau amateurs parcourent une trentaine de kilomètres par jour, menés par un guide en traîneau et suivis par un autre guide en motoneige. À partir de 12 ans, les jeunes peuvent conduire leur propre attelage. En dessous de cet âge, les enfants sont assis dans le traîneau du guide ou sur la motoneige, selon les envies. yukonshinevalley.com | 867 332-3111

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *