Accueil » À la une » Des améliorations prévues pour l’intersection des routes Two Mile Hill et Range

Des améliorations prévues pour l’intersection des routes Two Mile Hill et Range

Kelly Tabuteau

L’intersection des routes Two Mile Hill et Range est l’une des plus achalandées de Whitehorse. Véhicules motorisés, piétons et cyclistes s’y côtoient tous les jours de l’année dans une cohabitation parfois précaire. Les usagers du transport actif assurent que la configuration actuelle du croisement présente des risques pour leur sécurité.

L’intersection de la route Two Mile Hill avec la route Range est l’une des plus achalandées de Whitehorse.
Photo : Kelly Tabuteau

 

25 000 véhicules par jour sur la route Two Mile Hill, 6 000 sur Range, quatre lignes de transport en commun, 120 piétons ou cyclistes : le trafic est en effet important à cette intersection majeure de Whitehorse dont le principal problème est le niveau élevé de conflits entre les conducteurs et les utilisateurs du transport actif. Stefan Baer, chef de projet ingénierie des transports à la Ville de Whitehorse, rapporte notamment que la largeur imposante du croisement rend confus l’endroit où un conducteur est censé être. Le caractère potentiellement dangereux du carrefour a mené la Ville à s’intéresser à un projet d’amélioration, et ce, depuis plusieurs années.

Origine du projet

Plus tôt cette année, les services des opérations ont commencé leur déménagement vers un nouveau bâtiment situé du côté sud de la route Range. En prévision, une évaluation de l’impact du trafic à l’intersection Two Mile Hill et Range avait été menée en 2015, puisqu’il y était prévu une augmentation des fréquentations de véhicules motorisés. M. Baer confirme : « Nous attendions les véhicules personnels des employés, ceux des professionnels, des ingénieurs, des déneigeuses, et toutes sortes d’équipements lourds. Ce changement de localisation de nos bureaux a mis davantage en évidence le travail urgent que nous devions faire pour rendre l’intersection plus sûre. » Puis, en 2018, la Ville de Whitehorse adopte le Plan du réseau cyclable; ce dernier désigne la route Range comme un itinéraire cyclable et piétonnier AAA (tous âges et capacités). Lors des consultations publiques alors réalisées dans le cadre de ces deux études, de nombreuses craintes avaient été exprimées et il avait alors été recommandé d’améliorer la traversée des intersections pour les usagers actifs.

Afin de mener à bien le projet, la Ville de Whitehorse s’est entourée de la firme Associated Engineering (AE) pour étudier l’intersection en question et suggérer des plans conceptuels d’un croisement bonifié, afin de rendre la marche, le vélo, les transports en commun et la conduite plus simples, plus sécuritaires et plus agréables pour tous les usagers.

Premier rapport

Les résultats de l’analyse d’AE sont sans appel. Les boutons- poussoirs pour les piétons ne sont pas vraiment localisés idéalement et sont même inexistants pour les cyclistes. Il n’y a pas de passage piéton prévu du côté est de l’intersection, obligeant les marcheurs à traverser trois fois pour se rendre à destination. Quant aux espaces partagés, les cyclistes doivent jongler avec les piétons sur leurs voies, ou bien les partager avec celles des voitures. La firme note également que les marquages au sol s’estompent, que la signalétique n’est pas des plus adéquates et que des éléments peuvent obstruer la visibilité dans certains tournants.

Pour pallier ces constats, AE propose trois options conceptuelles pour améliorer l’intersection actuelle. La première conserve la présente configuration pour les véhicules, mais interdit le virage à droite au feu de circulation rouge pour les quatre approches et prévoit des voies différenciées pour les cyclistes et pour les piétons. La deuxième prévoit une synchronisation des feux pour permettre les mouvements de virage à droite et à gauche sur un même tronçon en même temps, ainsi qu’une voie « transport public » à l’approche du feu tricolore depuis le centre-ville; cette option présente aussi des voies différenciées pour les usagers actifs. Enfin, la dernière solution envisagée ressemble de près à la deuxième, si ce n’est l’ajout d’îlots de virage à droite pour les voies de virage à droite en direction nord et sud.

Si toutes les options améliorent la présente intersection, AE recommande dans son premier rapport de privilégier la dernière. La phase de conception s’achève donc avec une consultation publique pour récolter les rétroactions des utilisateurs de l’intersection sur les trois modèles proposés. Un webinaire a d’ailleurs été organisé le lundi 31 août pour partager de l’information sur le projet. Il peut être visionné directement sur le site Internet de la Ville (whitehorse.ca/twomilehill). Au même endroit, un sondage en ligne est ouvert jusqu’au 14 septembre.

AE et la Ville de Whitehorse rassembleront ensuite tous les commentaires reçus et les analyseront au moment de lancer la phase de conception détaillée du projet qui est prévue en 2021. Les données de la prochaine étude sur les transports à l’échelle de la ville, qui sera lancée cet automne, seront également prises en compte. Les travaux de construction, quant à eux, ne sont prévus qu’en 2022, selon l’approbation du budget par la Ville de Whitehorse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *