Accueil » À la une » Découvrir les artistes visuels du Yukon une page ou un clic à la fois

Découvrir les artistes visuels du Yukon une page ou un clic à la fois

Marie-Hélène Comeau

La photo d’une œuvre de l’artiste Lyn Fabio illustre la nouvelle édition du guide Art Adventure on Yukon Time. Photo : Marie-Hélène Comeau.

La photo d’une œuvre de l’artiste Lyn Fabio illustre la nouvelle édition du guide Art Adventure on Yukon Time. Photo : Marie-Hélène Comeau.

Le guide Art Adventure on Yukon Time fait peau neuve et s’adapte aux technologies de son temps. À la version papier du guide vient se greffer un nouveau site Web.

Depuis 2001, le guide Art Adventures on Yukon Time fait connaître aux Yukonnais et aux visiteurs les artistes, les marchands d’art et les œuvres exposées dans les lieux publics du territoire. Ce répertoire est une ressource utile qui aide les touristes à planifier une excursion artistique lors de leur séjour au territoire, tout en permettant aux Yukonnais de découvrir les talents locaux.

Cette année, 7 000 exemplaires ont été imprimés et seront distribués d’un bout à l’autre du territoire dans les différents centres touristiques et galeries d’art. Le guide sera également distribué lors de différents événements qui se tiennent au pays et ailleurs comme outil promotionnel.

« Il est difficile de calculer l’impact du guide. Nous n’avons pas de statistiques à présenter. Les seules données que nous avons, ce sont des confidences informelles des visiteurs qui nous expriment leur plaisir à l’utiliser pendant leur séjour », confie Garnet Muething, commissaire d’exposition pour le ministère du Tourisme et de la Culture du Yukon qui présentait la nouvelle publication du guide le 8 mai dernier au Centre touristique du Yukon du centre-ville de Whitehorse.

Le guide cette année inclut tous les artistes du Yukon, y compris pour la première fois ceux qui n’ont pas de studio officiel. Il est divisé par région et les artistes qui peuvent offrir des services en français sont identifiés.

Dans cette nouvelle publication, 148 artistes du Yukon y sont répertoriés et 67 studios y apparaissent. Le guide contient également des renseignements sur 22 organisations qui œuvrent dans les arts comme c’est le cas pour le secteur culturel de l’Association franco-yukonnaise. Finalement, 116 lieux où il est possible de voir et d’acheter des œuvres créées au Yukon y sont listés, dont la galerie du Centre communautaire du centre de la francophonie.

« Puisque nous avons maintenant accès au site Web du guide, nous avons décidé de n’imprimer la version papier qu’aux deux ans. Toutefois, les artistes qui auraient manqué la date butoir pour cet outil pourront ajouter leurs coordonnées et photos de leurs œuvres sur le site Web. Deux fois par année, soit au printemps et à l’automne, il leur sera possible d’ajouter ou modifier des renseignements », précise Garnet Muething.

Les nouvelles technologies au rendez-vous

Le lancement du guide correspondait également à celui du nouveau site Web interactif du guide qui a été conçu pour permettre en un seul clic de découvrir les artistes de chaque région du Yukon.

« Nous espérons qu’avec ce nouvel outil, les touristes pourront prolonger leur séjour », précise Garnet Muething.

Il est facile de naviguer sur le site du guide Art Adventure on Yukon Time qui est offert en anglais. Toutefois, comme c’est le cas pour la copie papier, il est facile d’identifier les artistes qui offrent un service en français.

Finalement, une nouvelle application Web vient également d’apparaître dans le paysage virtuel du pays du soleil de minuit et a été présentée officiellement lors du lancement du guide. Il s’agit d’une application Web que les gens peuvent télécharger sur leur téléphone intelligent lors de leur visite à Carcross à partir du Centre touristique local. Ainsi, au fur et à mesure que les gens se promènent sur les lieux, l’application Web permet de faire apparaître l’histoire de Carcross sur leur écran de téléphone.

Pour l’instant, Carcross est le seul endroit au territoire à offrir cette option. Si l’expérience est concluante, on verra apparaître prochainement des applications Web décrivant différents lieux historiques d’un bout à l’autre du territoire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *