Accueil » À la une » Dawson reçoit Angélique Bernard pour son traditionnel Bal de la commissaire

Dawson reçoit Angélique Bernard pour son traditionnel Bal de la commissaire

Cyril Contente

Le samedi 1er juin, Dawson accueillera la commissaire du Yukon. Ainsi, les Dawsoniens et les visiteurs pourront rencontrer Angélique Bernard à l’occasion de deux événements, soit le Bal et le Thé de la commissaire.

L’honorable Angélique Bernard est la première commissaire francophone de l’histoire du Yukon.
Photo : Bureau de la commissaire du Yukon

 

Un événement sous le signe de la tradition

Dawson se prépare à accueillir l’honorable Angélique Bernard. Pour le maire de la ville, Wayne Potoroka, cet événement est hautement symbolique : « Le Bal et le Thé de la commissaire constituent une partie importante du patrimoine de notre communauté. C’est une tradition qui remonte à plusieurs années. Ces événements nous unissent, en tant que territoire et communauté. »

La commissaire représente l’échelle intermédiaire entre les gouvernements fédéral et territorial. Elle est nommée par le premier ministre du Canada et ne prend pas part à l’actualité politique du territoire. Elle doit donc faire preuve de neutralité auprès des acteurs institutionnels du territoire. Son rôle est avant tout d’assurer la continuité du gouvernement du Yukon. En plus de signer des textes législatifs pour qu’ils soient mis en application, elle participe à plusieurs activités sociales et communautaires.

Le premier Bal du commissaire à Dawson a été organisé en 1973 par l’ancien commissaire James Smith. Cette journée est aussi symbolique puisqu’elle marque également la fête de l’entrée du Yukon dans la confédération canadienne, le 13 juin 1898.

Pour sa deuxième participation au Bal de la commissaire, Angélique Bernard veut créer un événement communautaire et rassembleur. Elle déclare : « Nous avons travaillé en étroite collaboration avec la Klondike Visitors Association (Association des visiteurs du Klondike) pour avoir accès au plus grand nombre de contractuels possible de Dawson et des environs. Le chef du Conseil des Premières Nations du Yukon sera également présent. Des francophones participeront aussi à l’événement. Donc, ce sera une belle rencontre des cultures. »

Pour cette édition, la commissaire remettra un prix pour le service public bénévole à un membre de la communauté. Il y aura un spectacle, des discours et la récitation d’un poème de Robert Service. De plus, les participants pourront visiter le rez-de-chaussée de la résidence du commissaire. Ces activités seront gratuites et commenceront à partir de 14 h.

Le Bal de la commissaire à Dawson en 2018.
Photo : Bureau de la commissaire du Yukon

 

La francophonie représentée parmi les institutions

Angélique Bernard est la première commissaire francophone de l’histoire du Yukon. Ainsi, les communications de son bureau sont bilingues. Elle tente de stimuler la francophonie à son échelle. « Les programmes de mes activités, mes discours et mes messages Facebook sont bilingues. L’hymne national est le plus souvent possible bilingue », assure-t-elle. Elle connaît parfaitement les défis de la francophonie au Yukon puisqu’elle a été présidente de l’Association franco-yukonnaise de 2010 à 2017.

Elle cultive un lien privilégié avec les élus du territoire. « Je saisis toutes les occasions de voir Son Honneur. Elle donne le ton à chaque événement auquel elle participe », affirme Wayne Potoroka. À Dawson, Angélique Bernard retrouvera une communauté francophone et des élus heureux de célébrer avec elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *