Accueil » Éditorial » Culture

Culture

Maryne Dumaine

Photo : Pixabay

 

La culture serait, paraît-il, comme de la confiture, dit-on. « Moins on en a, plus on l’étale », indique le proverbe.

Si les proverbes et citations sont d’habitude ma tasse de thé, aujourd’hui, ce serait plutôt de thé du Labrador et de menthe du jardin que je remplis ma tasse… Du local! Oui messieurs dames! Car dans cette édition, l’Aurore boréale se pare de ses plus beaux atours pour vous proposer de la culture en abondance sur pas moins de huit pages.

À l’automne, le Yukon se couvre de petits fruits, trésors en tous genres, juteux et délicieux. Certains bien connus, d’autres à découvrir. On cueille les baies abondantes, tout en rassasiant nos yeux de couleurs chatoyantes; l’or se retrouve dans les arbres qui étincellent de jaune (à l’image du premier lingot d’or qui vient d’être coulé près de Mayo). Le Yukon rayonne et la culture y brille de mille feux. Pas besoin d’économiser les fonds de pots de culture en cette période automnale. De la scène aux pages de livres, en passant par les paysages grandeur nature de notre territoire, les événements culturels se déploient pour notre plus grand plaisir.

BreakOut West s’habille d’ailleurs d’une francophonie hors du commun cette année! Est-ce parce que l’événement a lieu au Yukon où notre communauté francophone est si présente et si vibrante? Peu importe la raison, l’événement de l’industrie musicale du Nord et de l’Ouest présente de nombreux artistes locaux, francophones et francophiles, et vous permettra également d’en découvrir d’autres, venus de tous les horizons dans une programmation riche, diversifiée et ouverte à toutes et à tous. Et nos biscottes pourront également être agrémentées d’un rendez-vous culturel devenu traditionnel : le Salon du livre francophone de Whitehorse.

Alors oui, la culture ici, c’est bel et bien comme une tartine de confiture faite maison. On la déguste avec gourmandise après une belle journée d’automne ensoleillée qui se termine au chaud, au bord du poêle. La culture, c’est se retrouver entre amis avant d’aller voir un spectacle. Ça nous réchauffe le cœur, ça nous rassemble, nous rend fiers de vivre au Yukon, en français. Et si la culture s’étale, ici, c’est dans le temps! Car pour le moment, c’est le BreakOut West et le Salon du livre, mais gardez à l’œil les événements à venir, tous aussi succulents les uns que les autres : Ondes de choc qui aura lieu mi-octobre, puis Coup de cœur en novembre pour n’en citer que deux qui mettent déjà l’eau à la bouche!

En cette période où confitures électorales et déconfitures climatiques nous assaillent de toutes parts, il est bon de se rappeler que les arts et la culture contribuent eux aussi à la bonne santé de notre pays.
Gardons en tête qu’il y a quelques années, allouer des fonds gouvernementaux aux arts et à la culture ne coulait pas de soi; que le lien entre art et économie n’était pas vraiment reconnu; que les arts autochtones étaient encore perçus comme une sorte de folklore et non comme partie intégrante d’un peuple vibrant, dynamique et innovant.

La culture de nos jours est présente jusqu’au bout de nos doigts. Alors, régalons-nous, mais gardons en tête que cette douceur, toute sucrée qu’elle est, n’est pas un acquis. Ne cessons jamais de l’étaler, de la déguster et surtout d’encourager tous ceux et celles qui y dédient tant de temps pour notre plus grand plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *