Accueil » À la une » Consommer de façon responsable pendant le temps des fêtes

Consommer de façon responsable pendant le temps des fêtes

Émylie Thibeault-Maloney

De plus en plus de Canadiens sont conscients de l’environnement et souhaitent faire leur part. Zero Waste Yukon propose des pistes de solutions pour la période des Fêtes.

Ira Webb est le coordonnateur de programme pour Zero Waste Yukon — il fait la démonstration d’un « furoshiki », une technique japonaise d’emballage écoresponsable.
Photo : Émylie Thibeault‑Maloney

Selon un récent sondage effectué par la firme Léger-Marketing pour le compte de l’émission Les Éclaireurs, « 46 % des Canadiens disent avoir modifié leur comportement en ce qui a trait à la consommation » à l’approche des fêtes de fin d’année. Que ce soit en réduisant le nombre de cadeaux offerts ou en optant pour des achats locaux, recyclables ou usagés, il semblerait que la consommation responsable se soit en effet invitée au réveillon de plusieurs familles canadiennes.

Noël sans déchet

Le mouvement zéro déchet, longtemps considéré comme marginal, prend de plus en plus d’ampleur. Mais de quoi s’agit-il exactement?

Le zéro déchet est basé sur cinq principes : refuser, réduire, réutiliser, recycler et composter.

Ira Webb, coordonnateur de programme à Zero Waste Yukon, un organisme local qui milite en faveur de l’environnement, explique que la réduction des déchets pendant le temps des fêtes peut se faire de cinq manières.

1. Offrir des expériences

« On veut encourager les gens à offrir moins de “choses” et davantage de souvenirs. », explique-t-il. « Ça peut être une journée de ski ou des billets de spectacles, par exemple. Ça fait toujours plaisir et ça n’implique aucun gaspillage, aucun emballage. Dans l’esprit des fêtes, c’est une belle manière de passer du temps de qualité en famille ou entre amis. »

2. Offrir de la nourriture

« Une idée de cadeau qui n’est pas inutile, et qui ne provoque aucun gaspillage : de la nourriture faite maison. Ça démontre à la personne que tu as pensé à elle », ajoute M. Webb.

3. Fabriquer ou recycler

On peut aussi offrir un cadeau fabriqué de ses propres mains, ou encore un objet de seconde main. M. Webb suggère comme exemple une pile de livres usagés. Cela vaut également pour les décorations de Noël, que l’on peut fabriquer soi-même à partir de matériaux recyclés.

4. Des cadeaux faits à la main localement

Les marchés de Noël sont l’endroit idéal pour trouver toutes sortes de produits fabriqués à la main, localement. Ces produits sont souvent dépourvus d’emballages, et chaque achat permet de faire d’une pierre deux coups : faire plaisir tout en soutenant un artisan.

5. Emballages alternatifs

Les emballages-cadeaux commerciaux peuvent être remplacés par du papier recyclé, du papier brun ou du tissu, à la manière japonaise « furoshiki ». « Les journaux font d’excellents emballages-cadeaux, surtout si vous arrivez à mettre la main sur la section des bandes dessinées! », ajoute M. Webb.

Faire sa part

Pour en faire un peu plus pour l’environnement, pour les fêtes, on peut signer le Pacte pour la transition, lancé le 7 novembre dernier en réponse à l’appel du Secrétaire général des Nations unies pour une mobilisation massive de la société civile face à l’urgence climatique : lepacte.ca.

Pour davantage d’idées de cadeaux, de décorations et d’emballages écoresponsables, on peut s’informer auprès de Metro Vancouver et sa campagne « Create Memories, Not Garbage » : metrovancouver.org/christmas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *