Accueil » Chroniques » Technologie » Conserver nos documents

Conserver nos documents

Conserver nos documents
PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Felix Turcotte

Autrefois, c’était dans la boîte en carton qu’on entreposait nos photos et nos documents importants. L’avènement de l’informatique a changé pas mal de choses, entre autres, la manière de conserver les documents qu’on voudrait garder longtemps.

Si vous êtes comme moi, arrivez-vous à vous retrouver? Est-ce que vous faites comme au gouvernement? C’est-à-dire est-ce que vous les numérisez et les transférez vers un support de stockage? Combien de temps croyez-vous que vous pourrez conserver vos données? Cinq ans? Dix ans? Plus longtemps encore?

Voici ce qu’on dit sur Internet à propos de la durée de vie des données sur différents supports physiques.

Le disque dur : durée de vie moyenne de trois à cinq ans avant un bris mécanique.

CD — DVD : les meilleurs qu’on puisse trouver ont une durée de vie maximale de quinze à vingt ans dans le meilleur des cas et d’une année seulement pour certains. Ils sont sensibles aux chocs, leur vernis protecteur est fragile. L’air et la lumière accélèrent l’oxydation et l’opacité du plastique.

Les NAS : NAS est l’acronyme de Network Access Storage. Sa durée de vie dépend de plusieurs facteurs, mais c’est de loin la meilleure solution pour sauvegarder vos données à la maison.

C’est une machine qui ressemble à un petit ordinateur. Elle est faite de plusieurs disques durs et vos données sont réparties sur chacun. En plus d’améliorer la tolérance aux pannes (moins de danger de pertes de données), vous pouvez partager vos données entre plusieurs ordinateurs. En fin de compte, c’est comme un nuage Internet privé. C’est LA solution adoptée par la plupart des entreprises. Synlogy et Qnap, pour ne nommer que celles-là, offrent des machines abordables pour les particuliers. Attendez-vous à débourser au minimum 600 $ et à mettre quelques heures de travail pour l’installation.

Mais ce n’est pas la solution définitive, car voyez-vous, un vol ou un incendie, et voilà vos donnés évaporées.

Le nuage Internet

Si vous stockez vos données en ligne, théoriquement elles peuvent durer indéfiniment. Les compagnies qui offrent ce genre de service font de multiples copies de sauvegarde de vos données. Avant que leurs disques durs arrivent en fin de vie, ils sont remplacés et remplis à nouveau de données. Ainsi, parce que vos données sont dupliquées, transférées et réparties sur plusieurs disques durs à plusieurs endroits, leur destruction accidentelle est quasi nulle.

Mais il y a un hic! Qui peut dire que Google Cloud existera encore dans cent ans? Et si vous oubliez de payer vos frais de service, vos archives seront-elles supprimées? On a vu aussi le gouvernement américain fermer le site Mégaupload, détruire sans distinction toutes les données des centaines de milliers de personnes sous prétexte que certaines enfreignaient la loi sur les droits d’auteur en stockant du contenu illégal.

Il y a aussi le fait que vos données privées ne sont pas si privées que ça! Vous ne pourrez jamais être certain que vous seul y avez accès. Les pirates comme certains gouvernements ne semblent pas trop faire de cas des règles de confidentialité.

La meilleure solution

Pour conserver vos données à plus long terme, disons dix ans et plus, vous pourriez très bien utiliser à la fois un NAS et la sauvegarde en ligne. Il vous en coûtera quelques dollars par mois, mais au moins vous n’aurez plus la crainte qu’un accident fâcheux se produise à la maison. En résumé, un cloud local (NAS) pour vos données à court et moyen termes, et un cloud Internet pour vos données à long terme.

Cette solution est loin d’être parfaite, mais pour l’heure, elle tient compte des contraintes et limites technologiques actuelles. Parmi celles-ci, il y a les mots de passe qu’on doit se souvenir et permettre à d’autres d’accéder à nos archives au besoin…

Cette question renvoie à un constat fondamental auquel la technologie n’a pas encore répondu, nos photos, nos vidéos ou nos documents importants ne sont pas plus éternels que nous ne le sommes. Certes, nous pouvons en conserver une partie plus ou moins longtemps, mais comme nous, les données sont faites d’atomes et d’électrons qui se désorganisent avec le temps et ils finissent par disparaître. Il faut savoir que le monde virtuel est éphémère et il ne faut pas compter sur lui pour assurer notre pérennité.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *