Accueil » Actualités » Sports et loisirs » Conseils pour bien entreposer votre canot ou kayak l’hiver

Conseils pour bien entreposer votre canot ou kayak l’hiver

Dominique Liboiron (Eau vive)

Comptez-vous parmi les amateurs de canot ou de kayak? Étant donné que la saison des sports de pagaie tire à sa fin, voici des conseils d’entreposage pour protéger votre bateau l’hiver. Grâce à ces suggestions, votre bateau sera en parfait état au printemps.

Photo : Pixabay

 

Avant d’entreposer votre canot ou kayak, nettoyez-le et ensuite vérifiez les composantes. Est-ce que des pièces ont subi du dommage au cours de l’été? Réparez-les tout de suite avant d’oublier. Si vous achevez les réparations avant de l’entreposer, il vous sera possible d’aller tout de suite à l’eau lors de la première belle journée du printemps avec un bateau fiable.

Une fois votre bateau nettoyé et réparé, déterminez où vous allez le mettre pendant les mois à venir. Malgré la taille d’un canot ou d’un kayak, il existe un certain nombre d’endroits qui se prêtent bien à l’entreposage. Le plus souvent, les bateaux passent l’hiver dans un garage, sous une terrasse, dans un cabanon et même parfois au sous-sol. Si vous n’avez pas d’espace chez vous, peut-être qu’un ami pourrait vous venir en aide ou louez-vous un casier d’entreposage. Parfois, les magasins de plein air offrent un service d’entreposage.

Après avoir choisi le local et y avoir placé votre bateau, assurez-vous de ne pas mettre la coque directement au sol ni au plancher, surtout les coques en plastique parce qu’elles s’aplatissent facilement. Lorsqu’un bateau perd sa forme, il navigue mal et ne voyage plus en ligne droite. Retournez votre canot et entreposez-le à l’envers, c’est-à-dire sur son plat-bord avec sa coque vers le haut. Mettez-le sur des chevalets, par exemple. Le kayak s’apprête bien aux chevalets, mais vaut mieux le canter sur le plat-bord de gauche ou de droite puisque le kayak, comme le canot, y est plus robuste. Vous pouvez également suspendre des bateaux ou les ranger sur des crochets au mur. Gardez le poids de l’embarcation bien réparti sur les points forts.

Si votre bateau passe l’hiver dehors, évitez à tout prix qu’il se remplisse de pluie. Le poids de l’eau endommage la coque. L’expansion de l’eau qui gèle a le même effet. Évitez aussi qu’il soit recouvert de neige, surtout la neige pesante à l’automne et au printemps. Une journée sous la neige ne fera pas de tort, mais ne tardez pas à la balayer afin de préserver la forme de la coque.

La neige n’est pas seule à endommager. Sur des matériaux synthétiques comme le plastique, la fibre de verre, le Kevlar ou le Royalex, le soleil déteint la couleur. De plus, les rayons ultra-violets rendent ces matériaux moins souples. Par la suite, ils sont plus aptes à craquer. Les matériaux naturels tels que le bois résistent mieux au soleil, mais le vernis moins. Les sièges de canot, souvent construits en babiche ou en rotin, doivent être à l’ombre sinon le soleil les assèche.

À cause du soleil et de la précipitation, mettez votre embarcation à l’intérieur, si possible. La bâtisse ne doit pas être chauffée, mais elle devrait garder votre bateau au sec et à l’abri des rayons ultra-violets. Si votre bateau reste dehors, mettez-le au moins à l’ombre ou sous une bâche.

En somme, un bateau propre et bien entretenu se lance tout de suite à l’eau dès le printemps. Peu importe où vous rangez votre bateau l’hiver, protégez la coque et assurez-vous que ni la précipitation ni le soleil ne puissent endommager les composantes de votre canot ou kayak.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *