Accueil » À la une » Communautaire

Communautaire

Maryne Dumaine

Remise des Prix d’excellence de l’APF. Photo : APF

 

Quelle fierté! L’Aurore boréale vient d’être reconnu au niveau national devant l’ensemble des journaux francophones en milieu minoritaire lors du gala de l’Association de la presse francophone (APF) : meilleur article communautaire de l’année!

Sous mes airs de « peu m’importe », lorsque j’ai reçu le trophée dans les mains, l’émotion était forte. Évidemment, j’ai pensé à l’auteure de l’article, Marie-Hélène Comeau, et à Anna Tolgyësi dont la pétition pour des formations postsecondaires en français dans l’Ouest canadien faisait l’objet. Mais simultanément, j’ai aussi pensé à tous les visages de notre lectorat. Gabriel, Françoise, Isabelle, Nancy, Madeleine, Linda, Sophie, Malorie, Roch, Philippe, Rémi, David, Édith, Karine et tant d’autres… Oui, je nomme mon cercle social, car je nomme des membres de ma communauté. Notre journal, c’est vous.

La fierté du journal se tient aujourd’hui dans l’ensemble de vos visages. Non pas uniquement parce qu’il vous fournit un service d’information, mais parce qu’il tente au mieux de vous faire rayonner.

Des rapides, des coups d’œil… Accompagnés d’une qualité journalistique également soulignée lors de ces remises de prix.

Car ma fierté réside aussi dans les quatre autres catégories pour lesquelles l’Aurore boréale a été finaliste : qualité graphique, « Une »  de l’année, qualité du français et article d’actualité (par Nelly Guidici).

L’Aurore boréale, ce n’est pas qu’un morceau de papier ou un message sur Facebook. Ce n’est pas un site Web, nouveau ou pas. L’Aurore boréale c’est la marque que nous laissons dans l’Histoire en tant que peuple. Le Yukon est vibrant, il est fort, oui, en tant que territoire, mais aussi en tant que communauté francophone. Minoritaire, certes, mais loin d’être mineure, notre communauté est une part entière de la force vive du pays. Qui est déjà venu au Yukon pourra en témoigner, et qui lit notre journal en est informé!

Mais attention, je ne dis pas que les gens sont moins sympathiques ailleurs! Des communautés francophones vibrantes, il en existe aux quatre coins du pays. Et en fait, c’est vrai que « j’dois avouer, c’est pas mal ben friendly icit aussi », sur la magnifique Île-du-Prince-Édouard, lieu du congrès de l’Association de la presse francophone. J’en profite d’ailleurs pour saluer tous mes amis et collègues de l’Acadie, les remercier de leur invitation et les féliciter pour le congrès mondial acadien qui se déroule en ce moment autour de la date emblématique du 15 août!

D’un extrême à l’autre du Canada, nos communautés francophones sont fortes et fières. Et nos journaux en sont leur reflet. Les équipes journalistiques travaillent fort, mais oh! quelle joie quand ces efforts sont reconnus! Bravo à toutes les personnes qui collaborent de près ou de loin avec l’APF et merci à vous, lecteurs et lectrices, de la communauté franco-yukonnaise et de partout au Canada, pour votre soutien! Ce prix, c’est pour moi la preuve que l’Aurore boréale existe bel et bien PAR et POUR vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *