Accueil » Actualités » Scène locale » Colloque en santé mentale en français au Yukon

Colloque en santé mentale en français au Yukon

Maryne Dumaine

Les 26 et 27 février, Whitehorse accueillera le premier colloque en santé mentale. Intervenants locaux et invités du Québec proposeront une série d’activités, de formations et de consultations destinées aux professionnels autant qu’au grand public.

Photo : Pixabay

Les avancées en santé mentale au Yukon

La santé mentale au Yukon est un sujet sur lequel travaille la communauté franco-yukonnaise depuis plusieurs années. « Nous avons plus de postes bilingues en santé mentale et en toxicomanie au territoire. C’est déjà une avancée pour notre communauté. », explique Sandra St-Laurent, directrice du Partenariat communauté en santé (PCS) et organisatrice du colloque. Notons aussi l’entente avec Tel-Aide Outaouais, signée pour trois ans en 2017, grâce à laquelle les personnes vivant au Yukon peuvent accéder à une ligne d’écoute en français 24 h/24, 7 j/7.

« Il faut savoir que même du côté anglophone, les services en santé mentale ont remonté de loin », ajoute-t-elle. « Nous avons beaucoup travaillé sur la sensibilisation du grand public, la stigmatisation, la formation sur les premiers secours en santé mentale », continue la directrice. Au Yukon, plus de 80 personnes ont suivi cette formation depuis 2003. « C’est un très bon pourcentage compte tenu de notre population d’adultes », explique Mme St-Laurent.

De plus, à l’école francophone Émilie-Tremblay, le PCS a développé un partenariat afin de créer une équipe d’intervention d’urgence formée aux bases de la santé mentale.

Raison d’être de l’événement

C’est la première année qu’un colloque en santé mentale en français est organisé au Yukon. L’idée est de présenter de nouvelles façons d’intervenir au niveau de la santé mentale, mais aussi de faire connaître les services qui sont offerts aux francophones. « Pour la programmation, parfois, nous nous sommes donné une mission, par exemple de faire des recommandations autour d’un panel. D’autre fois, nous voulons seulement semer des graines en présentant de nouvelles pratiques. » Ce colloque s’adresse donc à tout un chacun. Tout le monde peut y trouver des ressources intéressantes : professionnels de la santé, des services sociaux, du milieu communautaire, de l’éducation et le grand public. « Les places sont limitées, il faut donc s’inscrire en avance », précise la directrice du PCS.

Deux jours de formation et d’information

Des présentations diverses sont au programme, dont une du Dr Sidoun, psychiatre français qui œuvre régulièrement au Yukon, et une autre au sujet de la ménopause au travail en collaboration avec Les EssentiElles. Une séance d’information sur l’utilisation des écrans, qui mènera d’ailleurs à l’élaboration de recommandations qui seront portées par le PCS auprès des ministères de l’Éducation et de la Santé et des Affaires sociales du Yukon, aura également lieu. « Il n’y a pas de directives au ministère de l’Éducation au niveau de l’utilisation des écrans dans les écoles. Nous voulons aussi ouvrir le dialogue entre les parents et l’école, car nous demandons beaucoup aux parents de contrôler les écrans, mais quand les enfants arrivent à la maison, ils ont déjà un bagage de temps d’écran dans leur journée. Sans parler des devoirs, qui se font de plus en plus en ligne. Pour le moment, le dialogue entre les parents et l’école n’existe pas vraiment. Ce serait intéressant d’ouvrir une discussion », mentionne la directrice du PCS.

À noter aussi : la présentation des services locaux en santé mentale à travers un processus créatif collectif et une formation sur des pratiques d’autosoins.

Le colloque se terminera par un atelier très attendu : la thérapie par l’aventure. « C’est le nouveau buzz en matière de thérapie », explique Sandra St-Laurent. L’idée est de sortir de la salle habituelle de thérapie et d’utiliser la scène, une quête ou bien le plein d’air dans une optique thérapeutique basée sur l’expérience.

Une chose est sûre : ce premier colloque en santé mentale en français au territoire, élaboré par un comité de programmation composé de plusieurs professionnels francophones de la santé, sera bien rempli!

Le colloque entièrement gratuit se déroulera dans les locaux de NorthLight Innovation (Yukonstruct) les 26 et 27 février prochains. Pour plus d’information, vous pouvez consulter la page Facebook du PCS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *