Accueil » À la une » Clowneries et colères de couple

Clowneries et colères de couple

Maryne Dumaine

La compagnie de théâtre The Guild présente un spectacle à la fois hilarant et poignant. Grâce à une mise en scène de Claire Ness, la pièce The Anger in Ernest and Ernestine s’envole vers les sommets du grand talent.

La comédienne Carman Lam Brar et le comédien Roy Neilson jouent avec les émotions du public et livrent une performance à la fois extrêmement drôle et empreinte d’une réalité touchante.
Photo : Maryne Dumaine

 

L’histoire est simple : Un jeune couple emménage dans un petit appartement défraîchi, en sous-sol, sans fenêtres. Leur amour idyllique semble les rendre invulnérables. Pourtant, rapidement, les petits désaccords de la vie conjugale prennent le dessus. Les frustrations et la colère s’installent…

Une pièce de théâtre triste et déprimante? Loin de là! Avec une mise en scène de Claire Ness, clown et artiste multidisciplinaire de longue date, l’histoire devient hilarante, même si les émotions sont sincères et poignantes. Ce mélange de styles, interprétés avec brio par Roy Neilson et Carman Lam Brar, donne à cette comédie un éclat de diamant brut.

 

Pour Claire Ness, l’expérience de metteure en scène était une grande première. Le directeur artistique du théâtre La Guild, Brian Fidler, lui a offert de le remplacer dans ce rôle.
Photo : Maryne Dumaine

 

Pour Claire Ness, l’expérience en tant que metteure en scène était une grande première. « Mais je pense que je suis devenue addict à ce rôle », confie-t-elle. « J’ai été souvent actrice et clown, mais en étant metteure en scène, j’ai pu sculpter les deux personnages, c’était nouveau et j’ai beaucoup aimé ça ». Une expérience d’autant plus significative que la jeune Claire avait déjà vu son propre père, Roy Ness, jouer dans la pièce lorsqu’elle n’était âgée que de six ans! Une pièce donc qui passe d’une génération à l’autre sans prendre une ride, si ce n’est celles causées par les zygomatiques! Le fils de la metteure en scène, âgé de trois ans, ainsi que la fille de Roy Neilson, âgée de 6 ans, étaient présents pour la première, le 30 janvier dernier. Qui sait, cette pièce prendra peut-être des airs de tradition intergénérationnelle d’ici quelques années!

La pièce sera présentée au théâtre Guild Hall jusqu’au 15 février prochain. Les billets sont en vente sur le site yukontickets.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *