Accueil » Actualités » Cinq astuces pour voyager à Maui avec un petit budget

Cinq astuces pour voyager à Maui avec un petit budget

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook16Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Émylie Thibeault-Maloney

Ça commence par un billet d’avion ridiculement abordable. Puis, l’idée est semée. Pourquoi ne pas prolonger l’été encore un peu sous le soleil hawaïen? Voici quelques astuces pour voyager à Maui, l’île reconnue pour ses plages, ses mai tais et ses 1 001 aventures en plein air sans se ruiner.

Le Camp Olowalu, entre les montagnes et la mer. Photo : Émylie Thibeault-Maloney

Le Camp Olowalu, entre les montagnes et la mer. Photo : Émylie Thibeault-Maloney

1. Trouver un billet en solde

Ce n’est pas un hasard si de nombreux Yukonnais vont faire le plein de vitamine D à Maui chaque hiver : l’île est plutôt accessible depuis le Yukon (plusieurs compagnies aériennes offrent des vols directs depuis Vancouver), et les soldes sont fréquents. Il suffit de faire quelques recherches et de sélectionner des dates en dehors des périodes les plus achalandées et vous pourriez être surpris de trouver des billets aller-retour à partir de Whitehorse pour moins de 600 $. Par exemple, au moment d’écrire ces lignes, plusieurs vols aller-retour de Whitehorse à Kahului, l’aéroport principal de Maui, coûtent 507 $. Une aubaine!

2. Louer une voiture

Rien ne vaut le sentiment de liberté que procure le fait d’être derrière le volant sur la célèbre route vers Hana. Ou encore, la possibilité de faire le tour de l’île en s’arrêtant de plage en plage, selon son humeur. À Maui, il existe certes un système de transport en commun, mais croyez-moi, pour le prix d’une voiture de location, il vaut mieux avoir son propre véhicule afin de se déplacer en toute liberté. Contrairement à la croyance populaire, louer une voiture à Hawaii n’est pas un luxe : des voitures économiques sont disponibles pour environ 35 CAD par jour, et vous serez agréablement surpris en constatant le prix d’un plein d’essence. Finalement, si vous suivez l’astuce no 3, l’auto pourra toujours vous servir de plan B.

3. Troquer l’hôtel pour la tente

C’est ce qui vous permettra d’économiser quelques milliers de dollars, d’aller à Maui deux fois plutôt qu’une, ou d’y rester deux fois plus longtemps. L’hébergement est très cher; en optant pour l’hôtel, il s’agira de votre principale dépense. En revanche, le camping est accessible, abordable – voire gratuit – et offre une expérience tellement plus authentique. Apportez votre propre équipement, sans oublier une glacière si vous souhaitez que votre bière de fin d’après-midi vous rafraîchisse le moindrement. Rendez-vous au parc national Haleakala, où vous dormirez au pied d’un volcan – deux terrains de camping offrent un accès gratuit – ou encore au Camp Olowalu, près de Lahaina, pour vous réveiller au son des vagues (15 $ US la nuit).

4. Profiter des activités gratuites

Ce ne sont pas les activités en plein air qui manquent à Maui et bonne nouvelle : la plupart d’entre elles ne coûtent pas un rond! Que vous ayez le pied marin ou que vous préfériez l’air des montagnes, il y en a pour tous les goûts. Pour maximiser votre budget, passez le plus de temps possible dans le parc national Haleakala. Le permis coûte 15 $ US par voiture pour trois jours, ou 25 $ US pour une année. Ce prix d’entrée vous donnera accès à tous les sentiers de randonnée pédestre et aux deux terrains de camping du parc. Dormir dans le cratère d’un volcan actif, ça vous parle? C’est possible, et c’est une expérience inoubliable. À explorer également : la forêt de bambous (sentier Pipiwai) et le Iao Valley State Park.

5. Apporter son propre équipement de plongée-tuba

Les agences vous proposeront toutes sortes d’excursions de plongée tuba sur les îles voisines. Si certaines en valent la peine (le cratère Molokini, pour la plongée-tuba, est un vrai paradis), il n’est pourtant pas nécessaire d’aller bien loin pour apercevoir des coraux, de beaux poissons tropicaux, et même des tortues marines. Informez-vous auprès des locaux pour connaître les bons endroits pour pratiquer la plongée-tuba près de la rive. C’est une activité 100 % gratuite, à condition de posséder ses propres masque et tuba. Autrement, il est possible de s’en procurer sur place, pour moins de 20 $. Vous pourrez les garder tout au long de votre séjour et même pour vos prochains voyages!

Alors, hors de prix, Hawaii? Pas du tout. En suivant ces quelques astuces, vous pourriez y passer de belles vacances pour moins de 1 500 $! Aloha!

Établie au Yukon depuis deux ans, Émylie Thibeault-Maloney est une traductrice passionnée de voyages actifs, de langues étrangères et de plein air. Découvrez le récit non censuré de ses aventures sur son blogue. Vous pouvez également la suivre surFacebook et sur Instagram

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook16Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *