Accueil » Actualités » C’est le (prin)temps de faire du ménage!

C’est le (prin)temps de faire du ménage!

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Isabelle Bouffard

Si « en avril, on ne se découvre pas d’un fil », alors « en mars, la température est une vraie farce »! Ce n’est pas mêlant, c’est rendu que ma famille qui vit dans le sud-est du pays me lance des « on sait bien, vous ne connaissez pas ça les hivers rigoureux dans votre coin! » Mais bon, aussi bien se faire à l’idée et commencer le grand ménage printanier.

Les ordures des uns sont les trésors des autres

Une fois le printemps arrivé, c’est le moment de désencombrer. La règle d’or : si ça a passé tout l’hiver dans les tiroirs, enweye au dépotoir! Pas de panique, j’ai dit « dépotoir » et non pas « poubelle ». Sachez qu’au Yukon, plusieurs installations de traitement des déchets sont munies de comptoirs communautaires. Vous pouvez y laisser, ou y trouver, vêtements, jouets, matériaux de construction, etc. Bref, tout ce qui est réutilisable. C’est facile, gratuit et responsable. Pour trouver l’établissement le plus près de chez vous, c’est ici!

Maison propre ou maison saine?

Bon là, ça va faire le mythe de la mousse! Ce n’est pas vrai que ça prend des bulles par milliers pour bien nettoyer. À mon avis, on se fait laver le cerveau pour faire mousser les ventes de produits aussi dispendieux que polluants. Je vais dire comme on dit : on est en train de se faire passer tout un savon!

Faites le « seau » : nettoyez écolo! Photo: Isabelle Bouffard

Faites le « seau » : nettoyez écolo! Photo: Isabelle Bouffard

 

Qu’on se le dise : en utilisant certains produits poison, on pollue l’air de nos maisons. Produits nettoyants, détergents, parfums chimiques et compagnie ne sont que quelques exemples de ces sournois ennemis. Les composés organiques volatils qui en émanent sont parfois suffisamment toxiques pour déclencher une urgence asthmatique. La divulgation des ingrédients des produits nettoyants n’étant pas obligatoire, il est difficile s’y retrouver. D’autant plus qu’il y a bon nombre de faux produits « verts » sur le marché. La solution? La fabrication de produits maison! Bien souvent, vinaigre, eau chaude, bicarbonate de soude et citron sont suffisants. Économique et écologique, il suffit de lire ce guide pratique : Le grand ménage communautaire, ça rapporte!

QUOI? Vous êtes un organisme à but non lucratif et aimeriez faire un bon geste pour l’environnement tout en récoltant 300 beaux dollars? Qu’à cela ne tienne : le Programme de nettoyage communautaire de la Ville de Whitehorse vous donne l’occasion de récolter à la fois déchets et fonds pour votre organisation. Faites vite, les inscriptions se terminent le 15 mars. Rendez-vous sur le site de la Ville de Whitehorse!

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *