Accueil » Chroniques » Carnet du voyageur de l’Académie Parhélie – où la découverte rencontre l’aide humanitaire

Carnet du voyageur de l’Académie Parhélie – où la découverte rencontre l’aide humanitaire

Carnet du voyageur de l’Académie Parhélie – où la découverte rencontre l’aide humanitaire

Maud Caron adjointe à la direction générale de la CSFY

Les élèves de la classe de 11e et 12e années de l’Académie Parhélie partiront à l’aventure le 22 mai pour trois semaines de découvertes et d’implication bénévole en

Équateur. Et ils sont prêts!

« La force de la programmation de l’Académie Parhélie provient de ses activités pour chaque année scolaire : beaux-arts, plein air, camps et voyages, développement durable et justice sociale, technologies de l’information et de la communication et bénévolat. Un voyage en Équateur permet de toucher à plusieurs de ces aspects », mentionne Lorraine Taillefer, directrice générale de la Commission scolaire francophone du Yukon.

Les élèves ont hâte de partir et ils font le décompte des jours. « C’est incroyable d’être aussi chanceux, de dire Carolyn Miller, élève de la classe. Il n’y a pas beaucoup d’écoles au monde où les élèves ont la chance de faire un voyage comme celui-là qui inclut de l’aide humanitaire et des cours d’espagnol. Nous allons, entre autres, aider une école dans une ville détruite par un volcan en 2006. »

Leur séjour leur permettra de s’immerger dans la culture locale et d’explorer les beautés naturelles uniques de chacune des régions visitées. Ce voyage pédagogique permet à la fois une ouverture sur le monde, des cours intensifs d’espagnol, une portion sur les beaux-arts et un réel apprentissage de la justice sociale.
Visites, échanges culturels et bénévolat

Loin d’être de simples touristes, les élèves prendront part à des activités de bénévolat. Les élèves habiteront chez des familles pendant une semaine où ils seront totalement engagés dans les activités familiales de tous les jours, la culture locale et les traditions. « Vivre dans un pays en voie de développement pendant trois semaines risque de changer notre façon de voir le monde », explique Daniel Latour, un élève de la classe.

Au programme de leur voyage : cours d’espagnol, ateliers de cuisine avec les familles, visite du palais du gouvernement de Quito, différentes randonnées, visite des ateliers de textile artisanal équatorien, rencontre avec les artisans de produits équitables, visite du musée Banco Central et un atelier de musique.

Aide humanitaire

Parmi les exemples d’activités d’aide à la communauté, mentionnons l’aide dans les champs agricoles, la réalisation de peintures murales sur les murs de l’école et la rénovation de parties de l’école primaire de Rio Blanco.

Allier plaisir et notions pédagogiques

Les élèves ont fait des activités pour financer leur voyage. « Ils ont amassé presque le double de l’argent nécessaire », explique leur enseignant Pierre Picard. Des activités ont pu être ajoutées au programme. Ils auront la chance de faire du surf et de la plongée en apnée. Ils pourront ainsi allier l’aspect ludique de ces activités avec des notions pédagogiques, question de découvrir la biologie marine autrement.

Nous leur souhaitons un bon voyage!

Pour de plus amples renseignements ou pour nous faire part de vos commentaires :
info@csfy.ca
(867) 667-8680
www.csfy.ca


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *