Accueil » Actualités » Art et culture » Body 13, théâtre multiculturel

Body 13, théâtre multiculturel

Body 13, théâtre multiculturel
PartagerEmail this to someoneShare on Facebook13Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Geneviève Doyon

Body 13 se déroule sur une plage canadienne, le temps d’une journée, entre des funérailles à l’aube et des noces en soirée. Les parcours de sept étrangers de différentes origines et générations se croisent et s’entremêlent dans cette pièce de théâtre coprésentée par Gwaandak Theatre et le Centre des arts du Yukon les 29, 30 et 31 janvier prochains.  

Body 13 est une création collective orchestrée par le metteur en scène Majdi Bou-Matar, directeur artistique de la compagnie MT Space. Cette compagnie de Kitchener en Ontario se consacre à la création et la production de théâtre multiculturel qui reflète la population canadienne d’aujourd’hui. 

Le multiculturalisme a été aussi présent dans la création de Body 13 que dans son produit fini. Les acteurs, tout comme les personnages, viennent des quatre coins de la planète et sont encouragés à utiliser leurs bagages culturels comme moteurs de création. « MT Space s’intéresse beaucoup au corps multiculturel, à la manière dont les différentes cultures et l’expérience de l’immigration influencent les corps de chacun. »

La pièce de théâtre se distingue par une esthétique corporelle unique qui découle d’un processus créatif inhabituel. « Nous sommes arrivés au premier jour de répétition sans textes ni personnages. Nous n’avions même pas d’histoire », explique Trevor Copp, un acteur francophile de la production Body 13. Avec sept semaines de répétitions, ce qui est environ le double d’une production traditionnelle, les artistes ont créé la pièce Body 13 par le biais d’improvisations physiques. « Les débuts étaient terrorisants », confie M. Copp. « Nous passions nos journées à improviser, sans jamais avoir le droit de discuter de nos improvisations ou de la pièce. »  L’acteur explique à l’Aurore boréale que la méthode du metteur en scène Bou-Matar est de laisser l’art ressortir de ce qui se passe en expérimentant, sans jamais l’intellectualiser. « Majdi est sévère sur sa définition de l’art. Il travaille avec beaucoup de discipline, et par conséquent, nous aussi! » 

De toutes ces semaines d’improvisation ressort un spectacle composé d’un tiers de théâtre uniquement physique, sans paroles. « Mais il s’agit bien de mouvement et non de danse, » spécifie M. Copp. Toujours sous le signe du multiculturalisme, les thèmes de l’amour et l’érotisme sont au cœur de cette production. « Nous nous sommes demandé : comment parler du sexe d’une nouvelle manière? » C’est ainsi que naissent des histoires d’amour entre des individus de différents âges, races et orientations sexuelles. Trevor Copp décrit Body 13 comme « une lettre d’amour dédiée aux choses qui nous empêchent d’aimer ».

En plus de pouvoir assister aux représentations au Centre des arts du Yukon, la communauté artistique yukonnaise peut profiter de la présence des artistes de Body 13 au maximum en assistant aux différents ateliers de théâtre qu’ils vont offrir les 1er et 2 février au Centre de la francophonie. L’atelier du 1er février sera offert en français.

29, 30 et 31 janvier, 20 h

Centre des arts du Yukon

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook13Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *