Accueil » À la une » Belles Balivernes, troubadours un peu manouches

Belles Balivernes, troubadours un peu manouches

Maryne Dumaine

Pétillants, drôles et charmeurs, D’Jef et Alex débarquent en ville…. Approchez, le spectacle va commencer!

Photo : Maryne Dumaine

 

Ils sont deux, plus une belle ribambelle de chansons dans leurs valises! Deux artistes qui mélangent les genres et qui aiment pousser les frontières ici et là, surtout celles qui mettent les gens dans les cases. Oui, l’un est Québécois. L’autre… aussi! L’un est plutôt nomade, l’autre vagabond, à moins que ce ne soit l’inverse. Qu’ainsi soient-ils, ils se retrouvent. Ici, au Yukon. D’Jef, fraîchement repu des milliers de kilomètres parcourus à dos d’auto, donnant en chair et en os le pouce Facebook aux automobilistes. Alex, tombé du ciel aurore-boréalé, au Yukon, le 24 décembre dernier. L’un pirate des mers du Sud, l’autre meneur de chiens de traîneau au penchant steampunk. Compétences communes : ils sont bardes. Musiciens de rue.

Parcours en contes, musique et dérision

D’Jef, vous l’avez déjà rencontré sur les ondes de la radio franco-yukonnaises – avis à ceux et celles qui étaient à l’écoute. Les Poupées de chiffon, c’est lui. Jean-François Gasse.

Le PVT (programme vacances-travail), lui, il l’a fait du Canada vers la France. De cette contrée saltimbanque, il traîne une inspiration indéniable. Artiste de rue, il y a aussi fait plusieurs tournées « sur le pouce », allant de bars en festivals locaux avec, entre autres, le groupe La Ritournelle.

À ses airs bariolés, enivrants et festifs s’entrelacent ceux d’Alex, dans un complot aux tendances manouches. Fervent activiste musical en faveur du mélange des styles, Alexandre Prieur tire son répertoire de chansons traditionnelles franco-canadiennes, celtes, irlandaises, voire pirates. Il joue sur la rue Main de Whitehorse depuis quelques mois déjà, ou des années pour ceux et celles qui ont la mémoire des artistes de rue. Il a aussi évolué au sein du groupe de métal Csejthe, avec qui il a fait une tournée au Québec.

Spectacles et balivernes

Selon le site Web djefgasse.com, « les arts du voyage, le cirque et l’approche gitane de la musique » ne sont que quelques-unes des sources d’inspiration de l’artiste. S’il est musicien quand les instruments le démangent, il est aussi comédien à ses heures et parfois cracheur de feu. « Notre spectacle, c’est la rencontre de nos deux parcours », explique-t-il, laissant traîner l’intrigue à doses savamment maîtrisées.

En tout cas, impossible de clouer le bec à ces deux-là! D’Jef et Alex ont pour projet d’apporter le spectacle là où l’on ne l’attend pas toujours. Ça, c’est bien une idée issue de p’tites rues de France. Alors approchez, approchez! Car leur premier spectacle yukonnais sera dédié à la France. Le 11 juillet prochain, ils se produiront sous le nom de Belles Balivernes. Avec un feu d’artifice musical aux couleurs de la francophonie, les deux chansonniers saltimbanques célébreront leurs influences européennes au café Baked, à 17 h, pour le plus grand plaisir des amateurs de musique du Vieux Continent.


Peut-être y entendrez-vous aussi quelques avant-goûts de leur projet estival. Mais ça, c’est une tout autre histoire. C’est encore un secret… alors chut… mais n’oubliez pas de passer le mot!

Photo : Maryne Dumaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *