Accueil » À la une » Avis aux campeurs : pas plus de 24 heures d’absence!

Avis aux campeurs : pas plus de 24 heures d’absence!

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Maryne Dumaine

À compter de cette saison, les emplacements de camping occupés sans surveillance pendant plus de 24 heures seront passibles d’une amende de 200 $ par infraction. Selon le gouvernement du Yukon, ce changement de règlement vise à répondre aux préoccupations des campeurs. Cela devrait permettre d’améliorer la disponibilité des terrains de camping et d’y offrir un accès équitable tant pour les résidents que pour les visiteurs. Plus de 1 300 personnes ont répondu au sondage proposé par le gouvernement en 2017. Quatre-vingt-dix pour cent des répondants étaient d’accord pour le délai de 24 heures.

Le gouvernement du Yukon a annoncé par ailleurs que tous les résidents du Yukon pourront camper gratuitement pendant tout le mois de mai. Tous les terrains de camping ouvriront demain 18 mai et douze terrains de camping sont déjà ouverts depuis le 11 mai.

Mais que pensent les Yukonnais de cette nouvelle mesure?

Francois Gingras

J’ai déjà campé au Yukon, souvent. Et ça m’est souvent arrivé de ne pas trouver de site en arrivant au camping. Dans plusieurs campings différents même. C’est arrivé à Wolf Creek, à Kusawa, au Kluane et il me semble aussi que c’est arrivé ailleurs. Moi aussi, j’ai déjà « réservé un site » pour des amis qui devaient arriver plus tard. Mais jamais pour plus de quelques heures, pas trois jours! Moi, je trouve que la nouvelle réglementation est correcte. Mais je pense qu’il faut quand même prendre conscience que pour certaines personnes, vivre au camping est un mode de vie l’été. Surtout avec la crise de logement au Yukon. Donc, il est important que les gens puissent s’absenter un peu. Mais 24 heures, c’est bien, ça laisse quand même du temps pour aller à l’épicerie!

Virginie Hamel

Je pense que c’est quand même une bonne chose de ne pas pouvoir laisser un site inoccupé pendant trois jours. Je ne suis pas en faveur d’augmenter le nombre de lois, mais celle-ci semble être une bonne chose. Ça m’est déjà arrivé de ne pas avoir de site de camping en arrivant sur place. Je ne me souviens plus où, mais je me souviens que cela avait créé de la frustration. Je n’ai jamais fait cela. Quand je vais faire du camping, je reste toujours autour du site que j’occupe. Si je vais en randonnée, ce n’est pas pour la nuit, sinon je ne laisse pas mon matériel de camping sur place.

Kimberley Stanhope

Ça m’est déjà arrivé d’arriver dans un camping et qu’il n’y ait plus de place. Il me semble que c’était à Teslin. Nous sommes arrivées tard, après le souper. Nous avons dû conduire une heure de plus ce soir-là pour aller dans un autre camping. Je trouve que cette nouvelle loi est une bonne idée. Les campings sont souvent faits pour des gens qui font de la route, en voyage par exemple. Moi, dans mon cas, c’est cela que j’ai fait au Yukon. Donc, dans ce cas, il n’y a pas besoin de mettre du matériel trois jours d’avance pour se réserver un site. Je trouve que c’est bien. Moi, je n’ai jamais « réservé » de site de camping. J’ai été quand même chanceuse, j’ai presque toujours pu trouver un site!

Rico Fecteau

Moi, je ne suis pas résident du Yukon. Mais j’en ai souvent fréquenté des campings. Pour moi, le camping ici, habituellement c’est plus dans les mois de l’été. Ça ne m’est jamais arrivé, en juillet, de ne pas avoir de site de camping pour passer la nuit. Je pense que cette réglementation est une bonne chose. Ça va certainement éviter que des gens abusent. Je mettrais peut-être une réglementation plus « loose » la première année avec un simple avertissement au bout de 24 heures, et une amende seulement à partir de 48 heures. Pour donner une chance aux gens qui avaient cette habitude.

Patricia Brennan

Le problème m’est déjà arrivé, au camping de Dezadeash. Nous sommes arrivées tard en soirée, car mes amies et moi devions travailler dans la journée. Quand nous sommes arrivées, le camping était plein. C’était déplaisant, car nous avons dû rouler pendant plus d’une heure, avant de pouvoir nous arrêter. Nous avons fini par dormir sur un bord de route. Je pense que cette nouvelle loi met tout le monde sur un pied d’égalité. Je dois avouer que je ne comprends pas trop pourquoi on mettrait un véhicule sans être sur le site de camping! J’aime aussi un autre système qui existe dans certaines provinces : le système de réservation en ligne. C’est sûr, c’est dommage que les anciennes façons disparaissent, mais je pense que cela a du sens, surtout qu’on peut s’attendre dans le futur à avoir encore plus de tourisme dans notre territoire.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *