Accueil » À la une » Avec les beaux jours arrivent les beaux oiseaux

Avec les beaux jours arrivent les beaux oiseaux

Maryne Dumaine

Nouveau dicton à la yukonnaise : « Avec le printemps viennent les grands oiseaux blancs! »

Carrie McClelland, biologiste en observation de la faune et responsable des activités du Festival des cygnes, pourra répondre à vos questions en français lors des activités familiales au Havre des cygnes du Lac Marsh.
Photo fournie

Depuis 26 ans maintenant, le Festival des cygnes fait la joie des petits et des grands dès le 1er avril, date à laquelle les grands oiseaux sont habituellement déjà en pause casse-croûte aux abords du lac Marsh. Le plus important festival d’ornithologie amateur du Yukon permet d’observer, entre autres, les cygnes trompettes qui reviennent de leur migration. Des activités sont organisées au centre d’interprétation du Havre des cygnes, mais aussi un peu partout au Yukon.

Des activités pour tous les goûts

« Chaque année, les activités sont presque les mêmes, car elles sont toujours très populaires », explique Carrie McClelland, biologiste en observation de la faune et responsable des activités du Festival des cygnes. Le lieu est très prisé par les touristes venus des quatre coins du monde, mais aussi par les résidents. « Chaque année, il y a un très grand nombre de visiteurs qui sont des personnes régulières », affirme la biologiste. « Pour certaines personnes, c’est un peu comme un rituel; le pique-nique de printemps au Havre des cygnes par exemple. »

Ateliers d’interprétation des oiseaux, contes et banniques, activités familiales (incluant jeux et maquillage) et heure du thé ne sont que quelques-unes des activités régulières proposées par les organisateurs du festival. « Cette année, il y a quelques nouveautés », ajoute Mme McClelland. « Nous ne pouvons pas toujours offrir de navettes pour les personnes qui habitent en ville, mais cette année nous pouvons, car nous avons un partenariat avec Yukon Energy qui paie pour les autobus. » Autres nouveautés : un atelier d’origami, au centre-ville et au centre d’interprétation, ainsi qu’une randonnée à vélo prévue autour du lac Schwatka. Pour tous les détails concernant les activités, consultez le site Web https://yukon.ca/fr/plein-air-faune-et-flore/observation-de-la-faune/festival-des-cygnes

Fait-il trop chaud pour les oiseaux?

Compte tenu du printemps légèrement prématuré cette année, il est naturel de se poser des questions au sujet des répercussions des changements climatiques sur nos amis les oiseaux. « Les vents du sud qui ont soufflé la semaine passée ont dégagé les morceaux de glace. C’est une bonne chose pour les oiseaux. C’est vrai que le printemps est un peu tôt cette année, mais les cygnes qui sont au sud ne savent pas que les glaces ont fondu plus tôt ici », déclare la biologiste, insinuant que les oiseaux ne devraient pas être en avance pour autant.

Le nombre total de cygnes ne devrait pas être affecté non plus. « Au plus haut peak de la saison, il y a environ de 2000 à 3000 cygnes qui passent par le Yukon », précise Carrie McClelland. « Il se peut qu’on en voie un peu moins au Havre des cygnes cette année, car habituellement, il n’y a que cinq lacs dégelés à cette époque, mais cette année, plus de lacs et de rivières sont dégelés. Les cygnes ont donc plusieurs endroits pour aller chercher de la nourriture. Ils seront plus répartis sur le territoire. »

En français?

Les panneaux d’interprétation, le site Web du festival, ainsi que l’affiche sont tous disponibles en français. « Je serai souvent au Havre des cygnes », annonce la biologiste bilingue. « N’hésitez pas à me parler en français », ajoute-t-elle. Elle sera notamment présente lors des activités familiales qui auront lieu le 14 avril.

Une activité de jeu-questionnaire aura également lieu dans le cadre d’un café-rencontre, le 26 avril prochain. Le jeu est prévu pour des personnes de tous les âges et on peut y participer individuellement, en équipe ou en famille. Les sujets des questions toucheront la faune et la flore du Yukon, le printemps et la migration. « Tout le monde est bienvenu! », lance Mme McClelland.

Les organisateurs du festival préviennent les visiteurs qu’il est important de prévoir des vêtements chauds (même s’il fait chaud en ville, le vent peut être froid près de la baie), des bottes (le sol peut être boueux), des lunettes de soleil et de l’écran solaire (la lumière réfléchie par la glace est éprouvante pour les yeux), de la nourriture (il n’y a ni magasin ni restaurant dans le secteur), de l’eau potable ainsi que, bien entendu, un appareil photo et des jumelles pour pouvoir en prendre plein les yeux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *