Accueil » À la une » Art-Lequin à la recherche de sang neuf

Art-Lequin à la recherche de sang neuf

Art-Lequin à la recherche de sang neuf
PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Pierre-Luc Lafrance

Le 25 février aura lieu l’assemblée générale annuelle de l’Association Théâtre Art-Lequin. L’organisme voué à la promotion du théâtre francophone au Yukon aura alors besoin de nouveaux administrateurs pour siéger au conseil d’administration puisque plusieurs postes seront à pourvoir, à commencer par ceux de président, de secrétaire et de trésorier puisque Jeanne Beaudoin, Virginie Hamel et Marjolène Gauthier ne se représenteront pas.

Pour faire court, on peut dire qu’Art-Lequin est actuellement une page blanche, en ce sens où les nouveaux administrateurs pourront développer bien des projets pour le futur, mais avec un historique intéressant. « Tout est à jour, mentionne Marjolène Gauthier qui occupait le poste de trésorière. On a refait les statuts et règlements et on a déjà une certaine reconnaissance qui va faciliter les choses pour la nouvelle équipe, entre autres dans les demandes de financement. »

En fait, ce qu’il manque en ce moment à l’organisme, c’est quelqu’un pour prendre les choses en main. Fondé en 2009 par Pierre Gauthier, il y avait quelqu’un (Robert Gagnon) pour prendre sa relève à son départ. Mais depuis que ce dernier a quitté ses fonctions, l’organisme est en dormance. En 2012, il y a eu deux ou trois productions. En 2013, ça a chuté à une seule. Et, pour le moment, il n’y a pas de projet pour 2014.

Pour les administrateurs, la situation actuelle devient lourde. « Nous sommes tous des gens qui travaillent dans d’autres domaines, rappelle Jeanne Beaudoin, la présidente sortante. Par contre, tous les anciens qui quittent le conseil se feront un plaisir de répondre aux questions et d’assurer un mentorat d’une certaine façon. » Elle croit qu’Art-Lequin a le potentiel pour réaliser de beaux projets, mais il faut que des gens soient prêts à s’impliquer.

On estime que les administrateurs doivent consacrer environ cinq heures par mois entre les projets (soit deux réunions par mois environ) et cela peut monter à dix heures lorsqu’il y a une création en cours. Les personnes ciblées doivent être dynamiques et prêtes à s’investir pour développer la compagnie de théâtre. Et idéalement, cela prendrait quelqu’un pour jouer le rôle de directeur artistique au cœur des divers projets. Déjà, plusieurs personnes ont manifesté leur intérêt, mais il n’est pas trop tard pour le faire en écrivant à info@artlequin.org.

Les administrateurs lancent un cri du cœur. Les gens en placent sont essoufflés et ils ont besoin de sang neuf pour faire rayonner le théâtre dans la communauté francophone. S’il n’y a pas assez de gens qui se manifestent, deux choix s’offriront : mettre l’organisme en dormance (une solution qui ne peut être que temporaire) et la dissoudre. Autant Jeanne Beaudoin que Marjolène Gauthier espèrent ne pas avoir à en arriver là.

L’assemblée générale annuelle aura lieu à partir de 17 h 30 au 710, rue Alexander.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *