Accueil » À la une » Amazon décerne à Whitehorse le prix de la 3e ville canadienne la plus romantique

Amazon décerne à Whitehorse le prix de la 3e ville canadienne la plus romantique

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook36Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thibaut Rondel

Les rigueurs de l’hiver encourageraient-elles les amoureux à rester plus longtemps collés au chaud avec leur partenaire? Il semblerait que oui, selon la société Amazon Canada qui a révélé début février sa nouvelle liste  annuelle des villes canadiennes les plus romantiques. Toute première ville des territoires à entrer au classement, Whitehorse décroche d’entrée la médaille de bronze de l’amour.

Amazon a bâti sa liste des villes les plus romantiques en recoupant ses données de vente pour différentes catégories de produits, tels que les romans d’amour et les livres sur les relations amoureuses, en version papier et numérique, les comédies romantiques, les bijoux et les produits de bien-être sexuel.

Dans la catégorie cinéma et littérature, le Yukon se classe même en seconde position sur le plan national, juste derrière Victoria, en Colombie-Britannique, sacrée pour la sixième année consécutive au classement général. La capitale britanno-colombienne devance Abbotsford, également située dans la province. Au total, six municipalités de Colombie-Britannique figurent au classement des dix premières villes.

Le navire S.S. Klondike, sur les rives du fleuve Yukon, à Whitehorse. Photo : Archives A.B.


Le livre Les 5 langages de l’Amour : le secret des couples qui durent, de Gary Chapman, le film Pretty Woman, avec Richard Gere et Julia Roberts, et l’ouvrage Serre-moi fort! : sept conversations pour une vie entière d’amour de l’auteure et psychologue Sue Johnson figurent au palmarès des ventes d’Amazon.

Publié quelques jours avant la Saint-Valentin, ce classement du géant de la vente en ligne traduit des motivations forcément plus mercantiles que réellement romantiques, et doit donc bien sûr être pris avec un peu de recul. Mais bien que la quantité d’amour contenue dans une ville ne puisse pas être corrélée à la somme des produits thématiques qui y sont vendus, ne trouverait-on toutefois pas dans ce classement un petit fond de vérité?

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook36Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *