Accueil » Actualités » Sports et loisirs » Alpinisme au parc Kluane : rapport sur la saison d’escalade de 2014

Alpinisme au parc Kluane : rapport sur la saison d’escalade de 2014

Parcs Canada

Tous les ans, de mai à septembre, les champs de glace du parc national et de la réserve de parc national Kluane attirent des alpinistes de la région et du monde entier. La saison d’escalade de 2014 a été très occupée dans le parc : un total de 98 personnes y sont venues pour prendre part à 28 expéditions d’alpinisme.

Belle journée sur les champs de glace, mont Pinnacle, mai 2014. Photo : Parcs Canada/S. Chisholm.

Belle journée sur les champs de glace, mont Pinnacle, mai 2014. Photo : Parcs Canada/S. Chisholm.

Si les champs de glace du parc comportent de nombreux sommets de plus de 5 000 m, c’est au géant canadien, le mont Logan, que s’attaquent la plupart des expéditions. Du haut de ses 5 959 m, le mont Logan propose une ascension très difficile jusqu’à son sommet : seul le tiers des glaciéristes y parviennent. « De mauvaises conditions météo, les effets de l’altitude et le manque de temps sont les principaux obstacles », explique Scott Stewart, coordonnateur de la sécurité des visiteurs, parc national et réserve de parc national Kluane. La saison de 2014 n’a pas fait exception à la règle : des neuf groupes qui ont tenté d’atteindre le sommet, seuls trois peuvent se vanter d’y avoir mené tous leurs membres, les conditions météo stables ayant joué en leur faveur.

De nombreux parcours mènent au plus haut pic du Canada. En 2014, cinq expéditions ont entrepris d’emprunter la très populaire voie King Trench tandis que deux autres sont passées par la voie de la crête est. Deux groupes ont tenté l’escalade de la crête Hummingbird, une voie très ardue que seul un groupe a réussi à grimper, du côté sud du mont Logan.

C’est le mont Logan qui a accueilli la plupart des alpinistes en 2014, mais le mont Walsh (4 507 m), le mont Kaskawulsh (2 969 m) et le mont Queen Mary (3 928 m) n’ont pas été laissés pour compte pour autant. Les glaciéristes les plus chevronnés sont en effet parvenus à leur sommet. Les champs de glace du parc ont aussi reçu la visite des membres de la section du Yukon du Club alpin du Canada, qui ont passé quelques jours au camp de base de Discovery Camp pour faire du ski et de l’escalade au nord du mont Queen Mary. Le ski de randonnée est idéal pour les personnes préférant une manière moins risquée de découvrir les chaînons des glaciers du parc national Kluane. Deux expéditions de ski de randonnée ont eu la chance d’explorer les champs de glace durant la saison de 2014, dont un périple autour du massif du mont Logan. Des chercheurs y sont également venus pour réaliser des études en matière de glaciologie.

Les opérations liées à la sécurité des visiteurs de Parcs Canada n’ont eu à intervenir qu’une seule fois en 2014 lors d’un incident majeur, au cours duquel il a fallu procéder à l’évacuation d’un alpiniste blessé sur la crête est du mont Logan. D’autres alpinistes ont éprouvé des problèmes de santé et des blessures mineures, mais ils ont pu descendre en toute sécurité et quitter la montagne par eux-mêmes. Comme les champs de glace se trouvent dans un lieu très reculé, il est essentiel d’avoir une solide équipe et de se munir d’un plan d’autosauvetage pour faire de l’escalade dans le parc national Kluane. M. Stewart rappelle à tous les alpinistes que « l’escalade dans les chaînons des glaciers du parc national Kluane est une activité intrinsèquement dangereuse, mais grâce à une préparation et à une planification adéquates, la plupart des groupes auront une expérience très positive et partiront remplis de souvenirs mémorables. »

Quiconque souhaite passer la nuit dans les champs de glace du parc national Kluane doit se procurer un permis de séjour. Si vous voulez obtenir plus de renseignements, composez le 867-634-2329, poste 303, ou envoyez un courriel à scott.stewart@pc.gc.ca.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *