Accueil » Actualités » Aides financières pour des athlètes de haut niveau au territoire

Aides financières pour des athlètes de haut niveau au territoire

Mouni You

Le gouvernement du Yukon, en partenariat avec la Commission des loteries du Yukon, a annoncé il y a quelques semaines la remise de 33 000 $ à 20 athlètes de haut niveau et à une entraîneuse du territoire. Parmi les récipiendaires figurent plusieurs athlètes de la communauté franco-yukonnaise.

Jessica Woodhouse, première juge à gauche, évalue la performance d’Adria Gallina, aussi récipiendaire de la bourse d’athlète de haut niveau (en juin) lors des qualifications de gymnastique pour les Jeux Arctiques. Photo : Sarah Lewis Photography

Le montant annoncé s’ajoute aux 69 500 $ déjà été versé en juin dernier à 26 athlètes et trois entraîneurs de la communauté. Parmi ceux-ci, on comptait notamment des athlètes comme les sœurs Roldan, qui s’étaient distinguées lors du Championnat de Québec de vélo de montagne olympique.

Il n’y a généralement qu’un seul appel de financement par année. Le gouvernement a cependant ouvert cette deuxième ronde pour inclure les athlètes et entraîneurs qui éprouvent de la difficulté à s’entraîner et à participer à des compétitions en raison de la crise actuelle. Ces montants s’inscrivent dans le programme d’aide aux athlètes de haut niveau, qui a pour but d’octroyer des subventions aux athlètes et entraîneurs dépassant le niveau de compétition territorial, les encourageant ainsi à continuer leur cheminement athlétique à l’extérieur du Yukon.

Si d’ordinaire ces montants permettent de couvrir une partie des dépenses qu’encourent les athlètes pour participer à des compétitions au niveau national ou même international, la situation est un peu différente en ce moment. La COVID-19 a interrompu les grandes compétitions, mais les athlètes doivent continuer à s’entraîner pour garder leur haut niveau.

« Cette aide financière aidera les athlètes d’élite du territoire durant cette période en leur permettant de continuer à s’entraîner et à développer leurs capacités pour qu’ils soient prêts lorsque ces événements auront lieu de nouveau », a mentionné John Streicker, ministre des Services aux collectivités, dans un communiqué de presse.

Des athlètes reconnaissants

Pour Jessica Woodhouse, entraîneuse au Club de gymnastique Polarettes de Whitehorse et récipiendaire de l’une des subventions, ce montant servira à peaufiner ses compétences de juge lors du Championnat de l’Ouest de gymnastique.

« C’est vraiment une opportunité extraordinaire, mentionne la jeune femme. Ce montant va me permettre de participer en tant que juge observatrice lors de la compétition. Je vais ainsi pouvoir juger les candidates à la même table que les juges officiels sans avoir la pression d’être parfaite dans l’attribution des points. Je suis vraiment excitée par cette opportunité. »

Il s’agira d’une expérience d’autant plus enrichissante pour l’entraîneuse qui devait être juge lors des Jeux d’hiver de l’Arctique de 2020 (qui ont été annulés), car elle lui permettra de juger une compétition de plus haut niveau.

Plusieurs autres gymnastes du club Polarettes figurent dans la liste des récipiendaires. Les athlètes Maude Molgat et Camille Bélanger ont également reçu une aide financière en octobre dernier. Selon l’entraîneuse, les gymnastes avaient accompli de belles performances, au-delà des attentes, lors de la compétition Gymnix de Montréal l’an passé.

De nombreux athlètes francophones mis à l’honneur

La plus récente cuvée de récipiendaire compte cinq francophones sur les trente athlètes récompensés. Anton Tudhorn Menzel s’est illustré en badminton, Maude Molgat et Camille Bélanger ont excellé en gymnastique alors que Rogan Parry et Julianne Girouard ont brillé en canoë-kayak.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *