Accueil » À la une » Aidan Hupé s’envole pour un voyage rempli d’histoire

Aidan Hupé s’envole pour un voyage rempli d’histoire

Maryne Dumaine

Aidan Hupé, passionné d’histoire et élève de l’École secondaire F.-H.-Collins, vient de remporter un prix prestigieux, le Prix du pèlerinage de Vimy. Il s’est envolé vers l’Europe le 2 avril dernier pour visiter des sites historiques.

Aidan Hupé fait partie des 20 jeunes Canadiens et Canadiennes qui ont reçu le Prix du pèlerinage de la Fondation Vimy. Il s’est envolé pour un voyage en Europe le 2 avril dernier.
Photo : Maryne Dumaine

 

Des centaines de jeunes, âgés de 14 à 17 ans et issus de toutes les régions du pays, ont proposé leur candidature pour ce programme qui souligne les actions de celles et ceux qui se sont démarqués par un service exceptionnel, des contributions positives et un leadership remarquable au sein de leur collectivité. Aidan Hupé, 16 ans, fait partie des 20 jeunes sélectionnés pour le programme de 2019, qui est offert du 2 au 10 avril 2019 par la Fondation Vimy.

Un voyage éducatif avant tout

Le Prix du pèlerinage de Vimy est un programme éducatif entièrement financé qui offre aux lauréats un voyage en France et en Belgique. Son objectif est l’étude de l’extraordinaire effort fourni par le Canada pendant la Première Guerre mondiale. Ainsi, Aidan aura un horaire bien chargé, rempli quotidiennement de visites de lieux liés à la Première Guerre mondiale comme des musées, des cimetières et des champs de bataille historiques.

Les critères de sélection

La Fondation Vimy a créé le Prix du pèlerinage de Vimy pour mettre en valeur des actions admirables posées par des jeunes. Aidan remplit avec brio tous les critères. Bénévole exceptionnel, tant dans son école que dans sa collectivité, il se consacre à la promotion de la langue française au Canada. Avec son Église, il fait du bénévolat à la banque alimentaire, à la soupe populaire et au refuge pour animaux. Et ça ne s’arrête pas là! En tant que cadet de l’air, il a aussi fait du bénévolat pour collecter des fonds pour la Légion royale canadienne à Whitehorse, une cause qu’il considère comme très importante.

La préparation du dossier de candidature nécessite un travail non négligeable. Les candidats doivent soumettre un essai de 500 mots décrivant leur travail bénévole; une biographie de 500 à 750 mots portant sur un soldat ou une infirmière militaire; une lettre de motivation de 500 mots; un curriculum vitae et une lettre de recommandation. « Je n’ai découvert l’existence de ce programme que deux jours avant la date limite. J’en ai parlé à mon prof, Michel Emery. Il m’a encouragé à appliquer », explique Aidan. « J’ai donc tout fait en très peu de temps, en deux soirées. » Le jeune homme a choisi notamment de faire la biographie de son arrière-grand-oncle Henri Plouffe, soldat durant la Première Guerre mondiale.

Aidan a su qu’il était lauréat du prix au début de l’année. « J’ai vraiment hâte! », admet-il.

Jeune engagé

« J’adore l’histoire, j’ai toujours voulu aller en France pour aller voir les musées et les champs de bataille. J’y suis allé quand j’avais deux ans, mais c’est presque comme ma première fois en Europe », affirme Aidan, plein d’étoiles dans les yeux. Également athlète de biathlon, il se déplace régulièrement pour des compétitions. C’est d’ailleurs à l’aéroport de Whitehorse qu’il a pu trouver le temps de répondre à nos questions! « Ce trimestre, j’ai dû m’absenter de l’école pendant plus de cinq semaines en tout », déclare-t-il.

Les voyages forment la jeunesse, dit-on. Ce dicton pourrait bien devenir sa nouvelle devise!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *