Accueil » Actualités » AGA 2015 : Angélique Bernard réélue présidente de l’AFY

AGA 2015 : Angélique Bernard réélue présidente de l’AFY

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thibaut Rondel

L’Assemblée générale annuelle de l’Association franco- yukonnaise (AFY) avait lieu le 26 octobre dernier à l’hôtel High Country Inn de Whitehorse. Habituellement organisée à la salle communautaire du Centre de la francophonie, la rencontre succédait à un forum électoral en français également organisé dans les murs de l’hôtel (voir notre article p. 7)

L’Assemblée générale de l’organisme francophone a été précédée du dévoilement du nouveau Répertoire en ligne des services en français. Ce site Internet réalisé à l’initiative du secteur des communications de l’AFY permettra bientôt aux internautes de parcourir des listes thématiques répertoriant les commerces, organismes et services publics qui offrent des services en français au Yukon.

Une trentaine de personnes ont participé à l’Assemblée générale annuelle de l’Association franco-yukonnaise. La réunion d’affaires se tenait le samedi 26 septembre au High Country Inn de Whitehorse. Photo : Thibaut Rondel

Une trentaine de personnes ont participé à l’Assemblée générale annuelle de l’Association franco-yukonnaise. La réunion d’affaires se tenait le samedi 26 septembre au High Country Inn de Whitehorse. Photo : Thibaut Rondel

S’adressant à un public composé d’une trentaine de personnes, la ministre responsable de la Direction des services en français (DSF), Elaine Taylor, a par la suite présenté la nouvelle stratégie du gouvernement du Yukon en matière de services en français. Mme Taylor s’est appuyée sur le document résumant la vision 2014-2018 de la DSF. Accessible en ligne sur son site Internet, ce document facilement compréhensible présente en quelques lignes quatre objectifs à atteindre et les stratégies qui y sont ou qui leur seront associées.

L’assemblée générale de l’AFY a également été l’occasion pour l’organisme de présenter au public une nouvelle version du plan de développement global de la communauté francophone. La directrice générale de l’AFY, Isabelle Salesse, a tenu à souligner que ce plan visait bien la communauté franco-yukonnaise et ne constituait pas un plan pour l’organisme en particulier. Ce plan sera notamment destiné à aider à l’uniformisation des messages dans le cadre de la promotion de la communauté francophone du Yukon.

La présentation des états financiers de l’AFY a par ailleurs révélé un excédent important issu de la vente de l’édifice « Alexandrin ». Ce bâtiment, qui accueille la Banque Alimentaire depuis plusieurs années, a en effet été vendu par la Société des immeubles franco-yukonnais (SIFY). La question de l’utilisation de ces fonds se pose désormais à l’AFY. L’organisme a annoncé vouloir mettre en place un comité de gestion de fonds dont la mission sera de réfléchir aux meilleurs moyens d’investir cet argent pour soutenir la communauté francophone. La suggestion de donner les fonds à la Fondation boréale a pour le moment été écartée en raison de la fragilité actuelle de l’organisme. La Fondation boréale ne soutient par ailleurs que les individus, et non les organismes ou les groupes de personnes.

Une période d’élections s’est tenue en fin de rencontre. Deux postes d’administrateur étaient ouverts, mais faute de candidats, les deux membres titulaires, Christian Klein et Josée Bélisle, ont été reconduits dans leurs fonctions. Marie-Stéphanie Gasse a quant à elle fait son entrée au sein du conseil d’administration, en remplacement de Mariève Vermette qui quittera le territoire prochainement. Seule candidate à la présidence de l’AFY, Angélique Bernard a été reconduite à la tête du CA de l’association pour un mandat de deux ans. André Bourcier (vice-président), Robert Nantel (trésorier) et Marielle Veilleux (administratrice) complètent l’équipe du conseil d’administration.

La journée avait débuté avec un atelier axé sur la reconnaissance communautaire. Les participants avaient alors été invités à échanger leurs idées sur la façon dont l’AFY pourrait célébrer les membres méritants de la communauté francophone. Depuis la disparition du Gala de la francophonie, il y a trois ans, aucun événement particulier n’a en effet été mis sur pied en ce sens, bien que des spectacles pluridisciplinaires, comme Onde de choc, aient toutefois vu le jour.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *