Accueil » À la une » Adäka promet encore une fois cette année!

Adäka promet encore une fois cette année!

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Élise Larose Simard

Le festival culturel Adäka, « Venir dans la lumière » en langage Tutchone du Sud, nous revient pour une 5e année consécutive à Whitehorse. Le Centre culturel des Kwanlin Dün sera de nouveau l’hôte des festivités qui se dérouleront du 26 juin au 2 juillet 2015.

Shauit, chanteur français innu de l’est du pays, sera présent pour une prestation lors du festival Adäka, le 26 juin 2015 à 19 h 30. Photo : presenceautochtone.ca

Shauit, chanteur français innu de l’est du pays, sera présent pour une prestation lors du festival Adäka, le 26 juin 2015 à 19 h 30. Photo : presenceautochtone.ca

 

De nombreuses activités, ateliers, prestations musicales et dansantes et démonstrations de travail d’artistes seront au rendez-vous tout au long du festival.

Faire rayonner la culture

La mission d’Adäka reste la même depuis son début, en 2011, soit de « développer et promouvoir les arts et la culture diversifiés et distincts des Premières nations du Yukon ». Le festival offre une vitrine de classe mondiale permettant de mettre l’accent sur l’esprit créatif et ingénieux du peuple des Premières nations.

Pour Caili Steel, productrice associée du festival :

« Il est important encore aujourd’hui d’éduquer les gens sur les Premières nations. Le festival offre cette opportunité de faire l’expérience authentique de la culture d’ici. Adäka permet de célébrer la culture, la richesse d’un peuple. »

Le festival aide également à revitaliser et préserver les arts et le mode de vie. « Cela donne l’opportunité de partager la culture autochtone avec fierté », poursuit Mme Steel.

De Maliotenam à Whitehorse

Les artistes autochtones proviennent de l’ensemble du pays pour partager leurs histoires et leur culture. Cela apporte de nouvelles ressources et connaissances et inspire autant la jeunesse que les artistes. Notamment, Shauit sera présent à 19 h 30.

Le chanteur francophone innu originaire de Maliotenam sur la Côte-Nord, au Québec, offrira une prestation avec le groupe Vision Quest pour l’ouverture du festival. Shauit fait résonner le reggae, le hip-hop et le rap en langage innu.

Depuis son premier album en 2004 Shapatesh Nuna, le chanteur s’insère dans le répertoire populaire innu.

Points forts du festival

« Cette année, une des forces du festival sera dans la diversité des workshops offerts, continue Mme Steel. Seize artistes seront disponibles pour travailler avec les gens du public, ou avec les artistes seulement, pour échanger et partager leur art traditionnel. »

La culture autochtone, par sa connaissance du territoire et par son savoir a été partagée et transmise depuis des générations.

Un projet qui est notamment à surveiller aussi cette année est un collectif initié par l’artiste Diyet avec d’autres artistes provenant du Nord. Il s’agit d’une création en privé sur cinq jours avant leur prestation, focalisée sur leur idée du Nord. Ainsi, pendant ce temps, l’inspiration du moment servira à créer de nouvelles chansons pour leur spectacle New North Collective, le mardi 30 juin.

Le festival est administré par la Yukon First Nation Culture & Tourism Association (YFNCT), organisme à but non lucratif, engagé à faire grandir, promouvoir et célébrer fortement et de façon soutenue les arts, la culture et le secteur touristique des Premières nations du Yukon.

Depuis les Jeux olympiques de 2010 à Vancouver, les fonds gouvernementaux ont augmenté pour la culture autochtone du Yukon.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *