Accueil » À la une » Action climatique et élections : Posez des questions aux candidat.es!

Action climatique et élections : Posez des questions aux candidat.es!

Sophie Delaigue

Les élections territoriales du 12 avril prochain sont une opportunité de s’assurer que les différents partis vont se prononcer et s’engager durablement sur les enjeux environnementaux auxquels nous sommes confronté.es au Yukon. Je prends l’opportunité de cette chronique sur l’action climatique pour relayer l’initiative lancée le 18 mars dernier par la Société pour la nature et les parcs (SNAP) du Yukon et la Société de conservation du Yukon : Vote Wild 2021.

Photo : Unsplash

 

Plateforme Vote Wild 2021

Vote Wild 2021 est une plateforme environnementale (votewild.ca, en anglais). On y retrouve la comparaison des engagements des partis sur les questions environnementales, une liste de questions à poser aux candidats, ainsi que les recommandations faites par les deux organisations pour assurer « un futur sain et résilient pour l’environnement », pour reprendre les termes de la plateforme.

SNAP et la Société de conservation du Yukon partent du principe que les actions à prendre ne dépendent pas des partis, mais relèvent de l’écoresponsabilité et de l’urgence climatique à laquelle nous faisons face. La protection des espaces naturels ne peut également dépendre du bon vouloir des gouvernements en place.

L’exemple du plan d’aménagement du bassin hydrographique de la rivière Peel reste dans les mémoires. Le plan final déposé en 2011 et qui recommandait la protection de 80 % du territoire avait été refusé par le gouvernement de l’époque, qui proposait une protection de seulement 30 %. Le plan original avait finalement été adopté en 2016 par le nouveau gouvernement en place, et après des recours judiciaires au plus haut niveau. Cet épisode difficile avait démontré qu’il est nécessaire d’avoir des engagements clairs et forts de chacun des partis en matière d’aménagement du territoire, de protection des espaces naturels et de développement minier.

Quatre questions

Pour cela, Vote Wild 2021 suggère déjà quatre questions que nous pouvons poser aux candidat.es quand ils-elles frapperont à nos portes :

Êtes-vous en faveur de remplacer les lois sur les mines du Yukon, qui sont vieilles de plus de cent ans, par une législation moderne qui respecte les droits des Premières Nations et assure que les Yukonnais.es ne seront pas responsables de payer pour les mines abandonnées?

Le Yukon a déclaré l’état d’urgence climatique en 2019. Que fera votre parti pour lutter contre les changements climatiques et réduire les émissions de gaz à effet de serre?

Quelles leçons avez-vous retenues de la saga du bassin hydrographique de la rivière Peel en matière d’aménagement du territoire?

Comment allez-vous vous assurez que nous puissions encore pêcher, chasser, randonner, pagayer et profiter d’espaces sauvages dans un futur lointain?

Ces questions ont été traduites directement d’après le site de Vote Wild 2021, en date du 18 mars. D’autres questions seront ajoutées pendant toute la durée de la campagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *