Accueil » Actualités » À la garderie aussi c’est la rentrée : quelques conseils pour bien s’y préparer

À la garderie aussi c’est la rentrée : quelques conseils pour bien s’y préparer

Maryne Dumaine

Quand c’est la rentrée scolaire, on parle de boîtes à dîner, de noms d’enseignants, de classe et de curriculum, mais on oublie parfois que pour les plus petits, c’est aussi souvent le moment de faire la rentrée… en garderie.

Louise-Hélène Villeneuve, directrice de la Garderie du petit cheval blanc.
Photo : Julien Latraverse

 

Que ce soit parce que la famille est nouvellement arrivée au Yukon, à cause du retour au travail, ou parce que l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur prend le temps et l’énergie des parents, les raisons de rentrer à la garderie sont diverses. Cette toute première « rentrée » n’est pas à prendre à la légère, puisque la séparation peut créer bien des tourments, autant pour les tout-petits que pour leurs parents.

Voici quelques conseils pour tirer le meilleur de cette nouvelle expérience de vie.

Avant le jour J

Avant tout, vous allez devoir choisir une garderie. Outre les questions de tarifs et d’horaires, n’hésitez pas à vous renseigner en détail, et vous rendre sur place. Évaluez les lieux, l’environnement, les jouets, les aires de repos, les menus, demandez à voir des éducatrices. Car bien se préparer est souvent la clé du succès. Et c’est encore plus le cas avec les tout-petits.

Quel que soit votre choix de garderie, il est préférable de la visiter avec votre enfant pour qu’il voie les lieux et rencontre les autres enfants à l’avance. Il est important également de s’informer sur les règles les plus importantes de la garderie pour voir si elles concordent avec les vôtres. Le milieu partage-t-il vos valeurs en termes de discipline, de langue parlée, d’écologie… Autant de questions à se poser avant de faire son choix.

Plusieurs jours avant la rentrée en garderie, les experts en la matière suggèrent d’instaurer une routine fixe. Les enfants aiment les choses prévisibles (heure du lever, heure du départ de la maison, câlin avant que maman quitte le groupe…).

Rentrée graduelle : la Garderie du petit cheval blanc offre la possibilité de faire une rentrée progressive. C’est-à-dire que vous pouvez accompagner votre enfant dans son local, avec son éducatrice, pendant quelques heures le premier jour. En augmentant graduellement la durée du séjour et le temps d’absence du parent, l’enfant s’adapte en douceur à son nouvel environnement. C’est une méthode assez répandue. Renseignez-vous à l’avance à ce sujet.

N’hésitez pas à parler à votre enfant des belles occasions qu’il va avoir de rencontrer de nouveaux amis, d’apprendre des nouveaux jeux et de jouer avec des nouveaux jouets.

Apprendre à se détacher… pour les parents. Bientôt, votre enfant quittera vos bras sans un « bye-bye », pour aller jouer avec les amis! Alors, c’est le moment d’apprendre à faire confiance à quelqu’un d’autre pour donner les meilleurs soins à votre enfant. Un soupçon de lâcher-prise est un ingrédient essentiel.

Enfin, avant le jour J, n’oubliez pas d’informer la garderie sur les habitudes alimentaires de votre enfant, ses éventuelles allergies, et d’identifier tout son équipement (linge, sac, couverture, toutou…).

Ça y est, on laisse pitchou ou pitchounette…

Vous pouvez apporter à la garderie un objet (couverture ou toutou) significatif pour votre enfant, voire le choisir avec lui. Cet objet pourra l’apaiser pendant les premiers jours, les moments de peine ou tout simplement pendant la sieste. Vérifiez cependant avec le personnel de votre garderie si c’est autorisé.

Autant que faire se peut, ne partez pas « en cachette ». Un bon « au revoir » accompagné d’un câlin instaurera un climat de confiance. Il est normal pour l’enfant de pleurer lors de la séparation, et c’est aussi normal pour les parents. Inutile de se le cacher, la séparation est difficile pour les deux parties.

Gardez le contact : afin de faciliter les communications, certaines garderies proposent un cahier de contact entre les parents et le personnel. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez probablement utiliser un cahier que vous laisserez dans le panier ou le sac de votre enfant. Un petit agenda fait très bien l’affaire. On y note les informations importantes de la journée (bobos, sommeil perturbé, visite de la famille, état de santé…) ou les demandes de matériel.

En avant la routine

Afin d’assurer l’équilibre familial, n’oubliez pas de prévoir quelle sera la routine, et comment les tâches seront partagées. Tous les jours, il faudra rassembler le matériel, les vêtements selon les saisons, préparer les boîtes à dîner si elles ne sont pas fournies par la garderie, emmener et aller chercher l’enfant… Tout cela ne s’improvise pas.

Et le soir…

Autant que possible, tentez d’arriver à l’heure prévue. L’éducatrice pourra ainsi indiquer à votre enfant un ordre de temps. « Maman arrive après le dodo », ou bien « on sort tous dehors et pas longtemps après, papa arrivera. »

Enfin, n’oubliez pas que l’entrée en garderie signifie aussi que c’est une rentrée pour vous, en tant que parent. Entre adaptation au milieu de travail, soucis liés à la séparation avec votre enfant, fatigue accumulée et (re)démarrage des routines, ne soyez pas étonnés si vous piquez du nez et tombez de sommeil en couchant votre petit bout de chou à la fin
de sa journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *