Accueil » À la une » 7.6 M$ pour l’aéroport

7.6 M$ pour l’aéroport

7.6 M$ pour l’aéroport

Pierre Chauvin

Le 13 novembre, le député Ryan Leef a annoncé que 7.6 millions de dollars vont être investis pour changer les dalles de l’aire de circulation de l’aéroport Erik Nielsen, dont 6.5 millions proviennent du gouvernement fédéral. Les travaux devraient débuter en mai 2014 et se finir au mois d’août.

Les dalles, situées à côté des terminaux là où les avions se garent, approchent de la fin de leur cycle de vie et doivent être remplacées.

Le département de la voirie et des travaux publics a indiqué préparer une rencontre avec les compagnies aériennes afin de minimiser l’impact des travaux sur les activités de l’aéroport.

Le ministre de la Voirie et des Travaux publics du Yukon, Wade Istchenko, a tenu à remercier le gouvernement fédéral pour sa contribution.

« Le programme d’aide aux immobilisations aéroportuaires (PAIA) nous a permis d’obtenir des fonds dont nous avions grandement besoin », a déclaré le ministre.

Il a tenu à rappeler que les aéroports de Whitehorse, Dawson et Old Crow ont tous bénéficié depuis 1998 d’investissements du PAIA.

« Les coûts liés aux transports sont plus élevés dans le Nord » a tenu à rappeler le ministre, notamment à cause que la configuration géographique des communautés et des conditions météorologiques, qui posent de nombreux défis.

La même journée, le député du Yukon Ryan Leef a annoncé un nouveau programme pour étudier et faire face à l’impact du changement climatique et de la dégradation du pergélisol sur le transport au Yukon.

Le gouvernement du Yukon a signé une entente avec le gouvernement fédéral pour recueillir des données sur le sujet et mettre au point des technologies « novatrices ».

Le projet, dont le coût se chiffre à près de 1,3 million de dollars, sera financé aux trois-quarts par le gouvernement fédéral.

« Ce travail nous permettra de développer des outils afin d’adapter nos réseaux de transport dans le Nord aux changements climatiques », a déclaré Ryan Leef.

Le programme vise aussi à « rendre les activités et les infrastructures de transport dans le Nord moins vulnérables et plus adaptables aux changements climatiques. »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *