Accueil » À la une » 30e de l’École Émilie-Tremblay : l’album photo qui prend vie

30e de l’École Émilie-Tremblay : l’album photo qui prend vie

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0

Thibaut Rondel

Le 7 avril prochain, la communauté scolaire francophone célébrera l’anniversaire des 30 ans de l’École Émilie-Tremblay. Sur la scène du Centre des arts du Yukon se succéderont saynètes et tableaux retraçant les moments forts de l’histoire de l’école.

« Nous aurons dix tableaux retraçant les grandes dates de l’École Émilie-Tremblay », explique la coordonnatrice du projet, Manon Aubert. « Nous avons essayé d’aller chercher les grands événements qui se sont passés au cours des 30 dernières années et qui ont participé à faire de l’école ce qu’elle est aujourd’hui. »

gala30eet

Les différents tableaux se succéderont pendant 90 minutes au rythme des saynètes écrites par Sylvie Painchaud. La dame a bien sûr pu également compter sur le soutien des anciens de la communauté francophone pour l’appuyer dans son travail historique. Le projet est également porté par des membres de la communauté scolaire comme Sylvie Salomon, Édith Babin ou encore Guillaume Robert. L’interprétation du spectacle sera quant à elle laissée aux élèves de l’école et de l’Académie Parhélie.

« Nous aurons des tableaux contant des choses qu’ils ont déjà vues ou vécues à l’école, et nous voulions donc bien sûr que ce soit surtout les élèves qui soient présents sur scène », explique Mme Aubert.

Un spectacle bon enfant

Peu de décors à proprement parler, mais la présence colorée des élèves déguisés promet son lot de surprises. Musique et projections feront également partie de ce spectacle multidisciplinaire. Dans le hall du Centre des arts, le public pourra ainsi découvrir ou redécouvrir en vidéo l’histoire de l’école francophone.

« Les textes sont teintés d’humour. Il n’y a rien de politique, rien d’amer, ça reste bon enfant », assure Manon Aubert. « Il y aura beaucoup de chant, car la musique fait partie de l’histoire de l’école, mais nous aurons aussi des tableaux sur le thème du sport ou sur le déménagement de l’école. »

On soupçonne également que le spectacle du Petit Prince ou le tout récent rassemblement éclair (Flash-Mob) de l’École Émilie-Tremblay seront revisités, mais les organisateurs souhaitent conserver quelques surprises. Interrogée sur les célébrations du 40e et sur la possibilité de tenir l’événement dans la future salle de spectacle du nouveau centre scolaire communautaire francophone, Manon Aubert se laisse aller à une dernière confidence.

« Oui, on peut espérer ça, absolument », lance-t-elle en riant. « On va d’ailleurs parler de la construction du centre scolaire, cela va faire partie d’un des tableaux… »

Des sous-sols de WES à la promenade Falcon

Selon l’information disponible sur le site Internet de l’établissement, les premiers pas de l’école remontent à 1983, lorsque des parents membres de l’Association franco-yukonnaise (AFY) et des enseignants ont demandé l’appui du ministère de l’Éducation et des comités scolaires de Whitehorse afin de créer un programme-cadre de français.

Dans les sous-sols de l’École élémentaire Whitehorse (WES), 34 enfants répartis dans deux classes de la première à la sixième année ont ainsi pu commencer à étudier en français en 1984. Le nom d’Émilie-Tremblay a quant à lui été adopté par l’Assemblée législative du Yukon en octobre 1985.

Cinq ans plus tard, l’École Émilie-Tremblay est devenue une école homogène. L’année scolaire a commençé dans des locaux préfabriqués sur la rue Nisultlin à Riverdale. Situé sur la promenade Falcon, l’édifice actuel a quant à lui ouvert ses portes en septembre 1996.

Le spectacle du 30e anniversaire de l’École Émilie-Tremblay se tiendra au Centre des arts du Yukon le 7 avril 2016 à 19 h. Le prix d’entrée pour les adultes est de 12 $ et de 6 $ pour les enfants.

PartagerEmail this to someoneShare on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Pin on Pinterest0


Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *