Accueil » À la une » 300 000 $ pour le recrutement de main-d’œuvre francophone

300 000 $ pour le recrutement de main-d’œuvre francophone

Thibaut Rondel

Le 14 avril, l’Agence canadienne de développement économique (CanNor) a annoncé qu’un financement de 305 000 $ serait versé à trois associations francophones afin de soutenir le recrutement et la rétention d’une main-d’œuvre francophone dans le Nord du Canada.

Par l’entremise de ce financement, l’Association franco-yukonnaise (AFY), le Conseil de développement économique des Territoires du Nord-Ouest et Carrefour Nunavut pourront ainsi élaborer et mettre en œuvre un plan stratégique de recrutement pour attirer les travailleurs francophones dans les trois territoires.

Les professionnels de la santé en français sont ciblés par la stratégie de recrutement et de rétention d’une main-d’œuvre francophone dans le Nord du Canada. Photo: Archives A.B.

Les professionnels de la santé en français sont ciblés par la stratégie de recrutement et de rétention d’une main-d’œuvre francophone dans le Nord du Canada. Photo: Archives A.B.


Selon le directeur du Développement économique de l’Association franco-yukonnaise, Frédéric Nolet, les fonds seront principalement utilisés pour permettre aux trois organismes de participer à des salons de l’emploi à travers le pays.

Pour CanNor, cette initiative contribuera à pourvoir des postes dans des secteurs ayant des pénuries connues tout en renforçant les communautés francophones du Nord.

« Les efforts coordonnés déployés par les trois associations francophones permettront aux entreprises du Nord de mettre l’accent sur des secteurs clés de l’économie, ce qui contribuera à la croissance économique propre dans le Nord », a déclaré le ministre responsable de CanNor, Navdeep Bains.

CanNor investira ainsi un total de 240 000 $ sur trois ans dans le cadre de l’Initiative de développement économique, et 65 000 $ supplémentaires seront versés par l’entremise du programme des Investissements stratégiques dans le développement. L’Association franco-yukonnaise contribuera pour sa part à hauteur de 14 500 $. Le Conseil de développement économique des Territoires du Nord-Ouest versera 15 000 $, et Carrefour Nunavut, 40 250 $.

« L’appui donné à cette campagne de recrutement contribue à la vitalité, à la diversité et à la prospérité des communautés francophones dans le Nord, en plus de favoriser la croissance de l’utilisation des deux langues officielles du Canada dans les collectivités d’un océan à l’autre », a pour sa part affirmé le député du Yukon, Larry Bagnell.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *